Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Il existe plusieurs types d’enduits que vous pouvez utiliser, mais on parle souvent d’enduit au ciment ou à la chaux. Chaque type a ses propres caractéristiques, mais ces deux enduits particuliers sont très complémentaires. Si vous cherchez à savoir quel enduit utiliser, continuez à lire cet article, où nous détaillerons les principales différences entre l’enduit à la chaux et celui à base de ciment.

Quelles sont les caractéristiques de l’enduit à la chaux ?

Principalement utilisé pour les bâtiments anciens, l’enduit à la chaux permet la perspiration des murs de la construction. Et c’est un point très important lors du choix de l’enduit, car ce dernier permet l’évacuation de l’humidité, et dans le cas contraire, c’est une invitation aux champignons et autres parasites qui risquent de causer des problèmes hygiéniques et sanitaires.

Évidemment, il existe plusieurs genres d’enduits, notamment la chaux hydraulique naturelle (NGL) et la chaux aérienne. Le premier contient une certaine dose variable d’argile qui permet de diminuer sa perméabilité à l’eau et d’augmenter sa résistance générale. Quant à la chaux aérienne, connue aussi sous le nom de chaux grasse, elle est disponible en poudre et est surtout utilisée à cause de sa blancheur.

L’enduit à la chaux est également tendre et se gratte facilement. Cette souplesse est un autre point positif pour la chaux, car elle permet la diminution des fissures et des craquelures. La chaux est donc une bonne solution surtout lorsqu’il s’agit de protéger d’anciens bâtiments tout en leur permettant une aération bénéfique.

Quelles sont les caractéristiques de l’enduit au ciment ?

L’enduit au ciment est un revêtement qui permet de rapidement personnaliser et protéger vos murs. Il donne un effet rustique et permet non seulement d’améliorer la robustesse, mais aussi de rendre le mur imperméable. Il s’applique généralement sur les murs bruts pour les renforcer, car il a besoin d’un certain type de surface (de préférence, une surface rugueuse) pour adhérer.

Il est également assez sensible aux aléas climatiques, notamment à la pluie, et c’est la raison pour laquelle il est préférable de l’appliquer sur des murs intérieurs, car à l’extérieur, le revêtement se dégraderait très rapidement. Cependant, si vous souhaitez tout de même appliquer de l’enduit au ciment sur une façade, il est conseillé de le recouvrir par un traitement spécial hydrofuge ou même un vernis à cet effet. Ainsi, vous pourrez augmenter la longévité de votre revêtement.

Sa pose est facile et vous pouvez la réaliser vous-même, d’autant plus que l’enduit au ciment est un produit peu coûteux et facile à se procurer.

Les enduits qui mélangent le ciment et la chaux

Si les enduits à la chaux et au ciment sont utilisés pour des applications différentes, il existe des mélanges ciment-chaux qui combinent les avantages des deux produits. Ils sont surtout utilisés pour renforcer ou restaurer des enduits appliqués sur des bâtiments très anciens, afin de leur procurer une meilleure solidité et allonger leur durée de vie.

Parmi les avantages d’un enduit chaux-ciment, on cite :

  • Une meilleure sécurisation des ouvrages ;
  • Une plus grande résistance aux intempéries ;
  • Une belle couleur ocre ;
  • Une facilité d’utilisation même lors de temps humides.

Un mélange chaux-ciment allie donc les points forts de chacun. Entre la solidité du ciment naturel et la résistance aux aléas climatiques de la chaux, c’est un mélange gagnant. Il faut cependant garder à l’esprit qu’il est nécessaire de finir avec une couche d’enduit à la chaux seule pour avoir une couleur uniforme et un travail propre, car le ciment ne donne pas un très bel effet comme dernière couche.

Le choix d’un enduit n’est pas à prendre à la légère. Il s’agit de choisir le bon produit selon ses caractéristiques et selon le travail à accomplir. Entre la chaux, le ciment ou même un mélange entre les deux, c’est à vous de décider.

Catégories : Habitat écologique