Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

En insonorisant le plafond de votre appartement ou de vos locaux, vous empêcherez les bruits provenant des étages supérieurs de troubler votre tranquillité.

Si vous voulez mettre fin à ces bruits constants et gênants qui peuvent affecter votre santé physique et mentale, nous voulons vous montrer comment insonoriser le plafond étape par étape, ainsi que quelques astuces pour réaliser cette tâche, comme nous l’avons fait lorsque nous avons parlé de comment insonoriser les murs étape par étape.

Pourquoi insonoriser votre plafond ?

Tout d’abord, la plupart des gens décident d’insonoriser le plafond parce qu’ils veulent avoir une meilleure qualité de vie, puisque cela empêche le bruit des voisins situés aux étages supérieurs de pénétrer facilement dans les espaces.

Les sons les plus courants qui causent de l’inconfort peuvent être : les conversations, les alarmes, les bruits de pas, les mouvements de meubles, les enfants qui jouent, les animaux domestiques, entre autres, altérant ainsi votre silence et votre confort.

A lire également :  Isolez votre maison : la meilleure période de l'année

De même, la meilleure façon de profiter de l’isolation phonique, que ce soit pour avoir une salle de cinéma, ou tout simplement pour avoir une meilleure acoustique dans la pièce, est d’insonoriser le plafond.

Guide étape par étape de l’insonorisation du plafond

Avant de commencer les travaux d’insonorisation du plafond, vous devez savoir ce dont vous avez besoin pour mener à bien cette tâche et connaître certaines astuces que vous pouvez utiliser pour mener à bien cette réforme.

De quoi avons-nous besoin pour insonoriser le plafond ?

En général, pour insonoriser un plafond, vous pouvez appliquer la technique du faux plafond à l’aide de plaques de plâtre ou de placoplâtre, vous pouvez également appliquer un matériau insonorisant tel que : Isofloc et Copopren, qui réduira considérablement le bruit provenant des étages supérieurs.

Matériel pour insonoriser le plafond

Il est important qu’au moment d’insonoriser le plafond, vous vous familiarisiez avec certaines astuces qui vous permettront d’obtenir les meilleurs résultats, parmi lesquelles figurent les suivantes :

Connaître les matériaux acoustiques

Il existe sur le marché actuel différents matériaux pour insonoriser le plafond et avant d’opter pour l’un d’entre eux, il est nécessaire que vous connaissiez leurs caractéristiques, car certains fonctionnent comme des isolants acoustiques, d’autres comme des absorbants et aussi comme des réducteurs de vibrations, donc, en fonction de vos besoins, varie le type de matériau.

Engagez une entreprise de rénovation

Recherchez des professionnels expérimentés dans le domaine et qui connaissent le matériau que vous souhaitez utiliser pour insonoriser le plafond.

Demandez plusieurs devis

Au moins trois devis, précisant le type de matériel à utiliser, les coûts spécifiques et le délai d’exécution des travaux.

A lire également :  Pose de cuisine : quel prix prévoir pour ses travaux ?

Évaluez l’épaisseur et la densité du matériau

Plus la densité du matériau est grande, plus son isolation est importante. Toutefois, tenez compte de l’espace qui sera laissé au plafond que vous décidez d’insonoriser.

Insonoriser un plafond étape par étape

Le processus d’installation n’est pas une tâche complexe, mais il nécessite quelques connaissances spécifiques dans le domaine, de la même manière nous vous fournissons les étapes pour réaliser l’insonorisation du plafond.

Étape 1 : Localiser les poutres

Tout d’abord, il est essentiel que vous localisiez les poutres où seront fixées les tiges qui supporteront le matériau acoustique.

Étape 2 : Mise en place du matériau acoustique

Une fois que vous connaissez l’emplacement des poutres, commencez par placer les plaques de plâtre pour faciliter la pose. Nous vous recommandons de commencer dans le sens de la plus grande longueur du plafond, de même, les plaques de plâtre ou autres matériaux doivent se chevaucher, pour éviter la transmission du bruit.

Étape 3 : Installation des volets et des ancrages

Installez les tiges filetées à l’aide de chevilles métalliques, celles-ci serviront de support au montage des amortisseurs et des ancrages de la structure.

Étape 4 : Installation de la laine de roche

Cette étape ne pose aucun problème, il s’agit simplement de soutenir la laine de roche sur la structure, mais vous devez faire attention à ne pas laisser d’espace entre elles.

Étape 5 : Installation de la première couche

Pour la pose de la première feuille, il est conseillé de suivre le sens des profilés, là encore il est indispensable de faire très attention, car il ne doit pas y avoir d’espace entre les feuilles.

A lire également :  Comment choisir son façadier ?

Étape 6 : Installation de la membrane bitumineuse

Pour une installation parfaite de la membrane bitumineuse, nous recommandons de commencer par un coin du toit dans le sens de la section la plus longue, de faire chevaucher la membrane de quelques centimètres en utilisant un type de colle (de préférence) ou une agrafeuse.

Étape 7 : Installer la deuxième feuille et terminer le travail

Placez la deuxième feuille d’une manière similaire à la première, mais avec une approche différente, afin de briser le schéma des mêmes joints par rapport à la première, ce qui permet de maximiser le transfert de bruit.

Enfin, il coupe les fragments excédentaires des feuilles et scelle ensuite le périmètre avec du mastic pour éviter la transmission du bruit.

Catégories : Travaux & Rénovation