Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Pour éviter les loyers impayés, les propriétaires exigent généralement un ou plusieurs garants lorsque vous cherchez un appartement à louer. Il existe des moyens de louer un appartement sans propriétaire.

Le principe du garant : définition et rôle

Bien que la loi ne l’exige pas, les propriétaires exigent un garant lorsqu’ils louent un appartement ou une maison. Le garant du locataire est responsable de tout loyer impayé.

Qui peut se porter garant ? Toute personne qui dispose de revenus suffisants pour payer les dettes du locataire peut être garant. Bien qu’une personne morale ou physique puisse servir de garant, il est préférable d’avoir un parent qui est solvable.

Il doit signer un contrat pour garantir son engagement en tant que garant. Son engagement prend fin à l’expiration du bail.

Certaines personnes ne peuvent pas bénéficier d’un garant. Dans ces cas, nous offrons plusieurs options pour obtenir un logement sans garantie.

Comment faire pour louer un logement sans garant ?

Loca Pass vous garantit de pouvoir louer sans garant

Loca Pass est une garantie qu’Action Logement offre aux personnes qui cherchent à louer un appartement. Cette garantie est valable pour une durée maximale de trois ans et permet de payer au minimum 9 mois de loyer et de charges. Le locataire dispose de six ans pour rembourser le loyer avancé par Action Logement, sans intérêts.

Pour bénéficier de la garantie Loca Pass, plusieurs conditions doivent être remplies. Le logement doit être de type HLM ou CROUS. Le loyer ne doit pas dépasser 2 000 euros. Loca Pass est également accessible aux salariés des entreprises privées non agricoles, aux jeunes étudiants boursiers ou non, aux diplômés à la recherche d’un emploi et aux travailleurs saisonniers.

A lire également :  Quelles sont les différentes charges pouvant être déduites en LMNP ?

Le programme Visale vous permet de louer un logement sans garant

Action Logement accorde également le dispositif Visale. Créé en 2016, il permet de payer les loyers et charges impayés si le locataire rencontre des difficultés financières dans les trois premières années de location. Le principe est très similaire à la garantie Loca Pass, mais il est destiné au logement et au public.

Les garanties Visale s’adressent à :

  • Aux locataires de plus de 30 ans, salariés d’une entreprise privée non agricole ;
  • Les jeunes de plus de 31 ans, quelle que soit leur situation financière ne sont pas éligibles.
  • Les locataires titulaires d’un bail mobilité
  • Les locataires dont une association se porte garante.
  • Le logement doit également faire partie d’un patrimoine locatif privé. Le bail ne peut être signé par plus d’une personne de la même famille.

La caution locative étudiante

L’Etat accorde une garantie aux étudiants et le Crous gère la caution locative étudiante. Il s’agit d’une garantie personnelle que seuls les étudiants ayant des difficultés à louer un appartement et n’ayant pas de garant personnel peuvent recevoir. Cette garantie est accessible en priorité aux étudiants issus de familles monoparentales ou aux étudiants étrangers.

La caution locative étudiante (CLE), n’est accordée que si certaines conditions sont remplies. L’étudiant doit payer des frais mensuels de 1,5 %. L’étudiant ne doit pas disposer d’une caution bancaire, amicale ou familiale. Elle est également accordée aux étudiants de moins de 28 ans, aux doctorants ou aux post-doctorants de nationalité étrangère âgés de plus de 28 ans.

La garantie loyers impayés et la GLI

La GLI est un autre moyen de louer un appartement sans garantie. En cas de défaillance financière, le propriétaire souscrit à la garantie loyers impayés. La GLI couvre également les éventuels dommages, les charges locatives et les frais de contentieux. L’assureur fixera un plafond au montant de la garantie. Le contrat d’assurance précise le montant et le nombre de mois garantis.

A lire également :  Pourquoi choisir une SCPI de rendement ?

Les locataires et les propriétaires doivent respecter certaines conditions pour pouvoir souscrire la GLI.

L’assureur a besoin de vérifier la solvabilité du locataire

L’assureur demandera au locataire de produire des documents prouvant sa solvabilité. Pour déterminer si le locataire peut assumer ses dépenses mensuelles, l’assureur doit évaluer sa capacité financière.

L’assureur fixe un niveau minimum de ressources pour les locataires et exige que le locataire ait une situation professionnelle stable. Un contrat à durée indéterminée. Si le locataire est un retraité, le revenu est celui qui est imposable. Le montant du loyer ne doit pas dépasser un tiers des revenus du locataire.

Le propriétaire doit s’assurer que son logement répond aux exigences de la location meublée ou non meublée. Le contrat de cautionnement impose également au propriétaire de verser une somme mensuelle. Cette somme est déterminée en fonction du montant du loyer et du type d’assurance souscrite par le propriétaire.

Vous pouvez louer votre bien sans garant en choisissant la “location Solidaire” (ou “Solibail”) pour louer

À Paris, Solibail (location solidaire) a été créé en 2007. Elle est destinée à loger les personnes sans domicile fixe et les ménages à faibles revenus. Un garant n’est pas nécessaire pour la location, car le propriétaire signe un bail civil avec une association financée par l’État.

La location solidaire permet une période de location allant jusqu’à 18 mois. Pendant la période de location, les locataires paient 25 % du loyer, tandis que l’État paie le reste. Cette location permet aux ménages à très faibles revenus de louer des appartements sans avoir besoin de garant et permet aux propriétaires de protéger leurs investissements locatifs.

A lire également :  Déménagement à Bruxelles : n'oubliez pas ces 4 points

Vous pouvez louer sans garant, que vous soyez un jeune étudiant, un demandeur d’emploi, un travailleur, un retraité ou une personne à faible revenu.

La garantie loyers impayés est une assurance qui doit être incluse dans un mandat de gestion locative
Les propriétaires qui louent une propriété ou plus sont préoccupés par le non-paiement des loyers. Certains propriétaires peuvent être expulsés.

De nombreux propriétaires font appel à une agence de gestion locative pour gérer leurs biens. Cette agence envoie non seulement les avis requis, mais rappelle également au locataire les retards ou les défauts de paiement.

Il peut arriver que le locataire ne paie pas son loyer malgré des rappels répétés. Une agence de location sérieuse vous recommandera toujours de souscrire une assurance couvrant les loyers impayés. Vous bénéficierez ainsi d’une protection active en cas de loyer impayé, et vous économiserez de l’argent en attendant le règlement.

Veillez à demander à votre agent d’inclure l’option de garantie des loyers impayés dans sa formule. Cela vous permet de résilier simultanément la GLI et le mandat sans avoir à attendre la date limite de résiliation.

Cette formule complète rend également l’activation de la garantie beaucoup plus rapide, car elle est traitée par le gestionnaire dans le cadre de son processus. Le propriétaire n’a rien à faire.

Catégories : Immobilier