Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Les ponts thermiques sont des zones de l’enveloppe d’un bâtiment dans lesquelles la transmission de chaleur se produit plus facilement en raison d’une variation de la résistance thermique de l’enveloppe.

Quelle est la cause des ponts thermiques ?

Les raisons peuvent en être diverses : l’âge du bâtiment, les matériaux de construction, une mauvaise isolation, etc. Les ponts thermiques sont la principale cause de perte d’énergie dans un bâtiment.

Il est donc important de savoir comment les éviter dans les nouvelles constructions et, dans les bâtiments plus anciens, de les détecter et d’appliquer des mesures pour les éliminer.

Types de ponts thermiques

En fonction de leur origine, on peut distinguer deux types de ponts thermiques :

Ponts thermiques structurels

Ils dérivent d’une mauvaise construction de l’habitation dans laquelle il y a des points de déperdition de chaleur (principalement les dalles et les piliers), ou d’une mauvaise sélection des matériaux (combinaison de matériaux de construction de conductivité différente), ou par différence d’épaisseur.

Ponts thermiques géométriques

Leur apparition est étroitement liée à la géométrie du bâtiment, car ils apparaissent dans les zones de rencontre de matériaux différents, les angles de portes et de fenêtres, les balcons, etc.

Comment détecter un pont thermique ?

La détection d’un pont thermique est assez simple, puisque chaque fois qu’une perte de chaleur se produit dans une maison, elle est due à ce pont.

A lire également :  Plombier : quels sont les travaux de dépannage sanitaire qui lui incombent ?

Cette perte de chaleur peut se manifester dans la maison sous la forme de condensation de vapeur d’eau ou de taches d’humidité, notamment dans les murs, les plafonds et les zones proches des fenêtres à l’intérieur de la maison.

Où se trouvent les ponts thermiques ?

Les endroits les plus courants où se produisent les ponts thermiques sont les suivants :

  • Les cadres de fenêtres en fer et en aluminium et dans les vitres si elles sont fines.
  • A l’étage à côté de la partie la plus proche de la façade extérieure.
  • Dans les coffres des volets.
  • Dans les joints des cloisons intérieures avec les murs de la façade extérieure.

Comment éviter les ponts thermiques ?

La solution parfaite pour éviter les ponts thermiques est simple : au moyen d’un système d’isolation thermique.

Les ponts thermiques se produisent parce que certaines zones de l’enveloppe du bâtiment ont une faible résistance thermique. Par conséquent, afin de les éliminer complètement, l’extérieur du bâtiment doit être renforcé par une isolation thermique.

Actuellement, il existe de nombreux systèmes d’isolation thermique pour les façades comme, par exemple, l’injection en chambre ou le polyuréthane. Cependant, celui qui offre les meilleurs résultats est le SATE (Système d’Isolation Thermique par l’Extérieur).

Ce système consiste à installer des panneaux isolants en polystyrène expansé blanc ou en graphite ou en laine de roche, renforcés et protégés par des couches de mortier et de grillage.

L’une des zones les plus difficiles à éliminer les ponts thermiques sont les points d’ancrage des charges, comme les climatiseurs, les auvents, les garde-corps, les descentes d’eau, les lampadaires…

A lire également :  4 idées pour rénover une façade en 2021
Catégories : Entretien