Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

L’objectif de cet article est de définir les conditions et les caractéristiques que doivent présenter les couloirs et les portes de nos bâtiments pour être considérés comme accessibles.

Elle peut être utile pour adapter un logement aux personnes à mobilité réduite, car ce sont des éléments de circulation et de compartimentage que l’on retrouve dans la majorité des bâtiments existants.

Quelle largeur de porte pour personne handicapée ?

Une porte ou un couloir mal conçu peut empêcher une personne de circuler dans son environnement, de sorte que le soin particulier apporté à leurs dimensions et à leurs caractéristiques peut faciliter la vie quotidienne d’une personne présentant une diversité fonctionnelle et que le fait de les négliger peut invalider toute autre action orientée vers l’accessibilité.

Passons à la description des caractéristiques qu’une porte doit remplir :

Les portes ne doivent jamais rester entrouvertes ou envahir les espaces de circulation. Si cette possibilité existe, des mécanismes de retour à fermeture automatique doivent être prévus.
Pour éviter les chocs au bas de la porte, il est conseillé de prévoir une plinthe d’environ 40 cm de hauteur au bas de la porte.
Afin de faciliter le repérage, les portes doivent se distinguer de leur environnement par la couleur ou par tout autre moyen approprié.
Les portes transparentes sont particulièrement favorables aux personnes malentendantes. Si le verre est utilisé dans les portes, il doit s’agir de verre de sécurité et doit être marqué par deux bandes horizontales de 20 cm d’épaisseur sur toute la largeur de la porte, avec un contraste chromatique et à une hauteur comprise entre 1,00 et 1,50 m.

Dimensions minimales de la porte pour PMR :

Largeur minimale de passage libre : dans les bâtiments publics : 1,20 m ; dans les bâtiments résidentiels : 1,00 m.
Hauteur minimale : 2,20 m.
Autres portes :

Largeur minimale de passage libre : 0,90 m.
Hauteur minimale : 2,20 m.
Angle d’ouverture minimum de 90º.
Hauteur du mécanisme d’ouverture 0,85-1,10m.

Dans tous les cas, il doit y avoir un espace libre d’obstacles de 1,30 m des deux côtés de la porte.
Les caractéristiques des portes à ouverture manuelle doivent être les suivantes :

Si elles sont articulées, une surface d’approche et d’ouverture correspondant à la surface de balayage de la porte est nécessaire. Ils doivent être dotés de mécanismes d’ouverture et de fermeture adaptés au type d’approche requis (frontale ou latérale). Une force inférieure à 30 N doit être nécessaire pour ouvrir la porte. Si la porte est équipée de mécanismes de fermeture à ressort ou hydrauliques, la fermeture de la porte doit être suffisamment lente. Les portes battantes ne doivent pas être utilisées.

Si elles sont coulissantes, l’espace pour approcher et ouvrir la porte est réduit. Ils sont recommandés dans les petites zones. Leur ouverture ne doit pas nécessiter d’efforts excessifs, ne dépassant pas 25 N. Ils ne doivent pas avoir de rails inférieurs, être exempts de saillies au sol et de rainures d’une largeur supérieure à 1,55 cm.

Une double cloison ou un autre système doit protéger l’ouverture du vantail pour éviter qu’il ne soit piégé.
S’ils sont pivotants, il faut savoir qu’ils ne sont pas recommandés pour les personnes à mobilité réduite ou les poussettes, sauf celles conçues à cet effet. Lorsqu’ils ne peuvent pas être utilisés par ces personnes, un autre accès accessible doit être prévu à côté de l’accès.

Les poignées, boutons et loquets doivent être conçus de manière ergonomique et pouvoir être actionnés d’une seule main ou avec une autre partie du corps. Leur forme doit être arrondie et lisse. Les boutons tournants sont à éviter, car ils sont très difficiles à manipuler pour de nombreuses personnes. Leur couleur doit contraster avec celle du tablier de la porte pour qu’ils soient facilement détectables. Les verrous ne doivent pas être utilisés et des verrous de porte faciles à manipuler doivent être installés à leur place. A l’extérieur, il y a un système de déclenchement d’urgence.

Types d’ouverture et caractéristiques du matériel :

Ouverture par pliage :

Des poignées et des tirettes faciles à utiliser doivent être utilisées.
Longueur du manche : 20-30 cm.
Emplacement de la poignée : 85-110 cm de hauteur à 20 cm du bord, aligné avec la poignée.
Ouverture coulissante :

Emplacement de la poignée : vertical ; espacement des portes entre 3,5 et 4 cm. Une butée doit être prévue pour le maintenir à une distance d’au moins 5 cm du cadre.
Les caractéristiques des portes à ouverture automatique sont les suivantes :

Le système d’actionnement de la porte peut être constitué d’un interrupteur électrique, d’un radar, de faisceaux infrarouges, de détecteurs statiques de fonctionnement, etc., qui sont activés à partir d’un point proche de la porte.

Le système de détection ne doit pas laisser d’espace mort. La largeur de la zone couverte par les détecteurs doit tenir compte de la taille des personnes en fauteuil roulant, des personnes de petite taille et des enfants. Le temps d’ouverture est adapté au temps mis par une personne à mobilité réduite pour franchir la porte. Les systèmes de commande de ces portes doivent être détectables visuellement. La porte doit être équipée d’un système de sécurité pour éviter le risque d’écrasement.

Catégories : Décoration