Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Avec la révolution des toitures terrasse, le sarking devient une pratique incontournable pour l’isolation thermique et acoustique des habitations extérieures. Mais quels matériaux et techniques faut-il privilégier pour réaliser ce type d’isolation ? Dans cet article, nous allons découvrir les avantages et inconvénients de chaque méthode ainsi que les aides disponibles. Prêt à vous lancer ?

Qu’est-ce qu’un sarking ?

Le sarking est une technique d’isolation thermique et acoustique des toitures extérieures. Cette méthode consiste à poser un isolant, généralement un panneau isolant, entre les chevrons de la charpente et le frein vapeur. Elle peut être mise en œuvre pour tous les types de toitures (à partie à panneaux, couverture en ardoise, tuiles). Le sarking présente de nombreux avantages : elle permet d’améliorer le confort intérieur d’une maison car elle inhibe efficacement la transmission de chaleur et du bruit en provenance de l’extérieur. De plus, la mise en place d’un sarking peut entraîner une importante économie d’énergie.

Quel matériau utiliser pour réaliser un sarking ?

Le choix de l’isolant à utiliser dépend des exigences techniques, esthétiques et budgétaires. Si la priorité est donnée en terme d’efficacité et de prix, alors la laine minérale (ou laine de verre) devrait être privilégiée, bien qu’elle tende généralement à être moins durable que les autres matériaux.

Les isolants les plus couramment utilisés pour le sarking sont les suivants :

  • La laine minérale, qui est une fibre issue du verre recyclé ou d’une roche volcanique. Cette solution est idéale car elle présente un excellent rapport qualité/prix et une bonne résistance aux intempéries.
  • La laine de bois, conçue à partir de cellulose, est très résistante et offre une excellente isolation thermique et acoustique. C’est un matériau plus coûteux mais très durable.
  • Le polystyrène expansé, ou PSE, est un isolant synthétique léger et peu onéreux qui offre une bonne isolation thermique et acoustique. Malheureusement, il est sensible à l’humidité et peut s’effriter au fil du temps.
  • La fibre de bois, c’est un isolant dense et compact, très écologique et très durable qui offre une excellente isolation thermique et acoustique. Cependant, c’est aussi le plus coûteux des isolants pour le sarking.
A lire également :  Fabrication de torche suédoise : comment faire ?

technique sarking isoler

Comment mettre en œuvre une technique efficace ?

Le type exact de pose doit être choisi en fonction du type d’isolant et de la déformation prévisible du matériau. Pour une isolation efficace, il est préférable d’opter pour une pose en directe, lorsque c’est possible. Ce type de pose consiste à coller le panneau d’isolation sur le chevron, à l’aide d’un adhésif ou d’une bande adhésive. En revanche, pour éviter que l’isolant ne se déforme sous le poids du toit, il est conseillé d’utiliser la méthode semi-directe qui est plus coûteuse et plus longue à réaliser.

Les principaux conseils pratiques pour une bonne mise en oeuvre sont les suivants :

  • Respectez les dimensions : assurez-vous que le panneau correspond à la distance entre les chevrons et que son espacement est correct.
  • Vérifiez la planéité : avec une règle et un maillet, vérifiez que les panneaux sont complètement droits et à niveau.
  • Appliquez les joints : appliquez inhomogénément une bande adhésive sur toutes les extrémités pour éviter la formation de ponts thermiques entre les panneaux.
  • Platelage, vis et système d’ancrage : une fois les panneaux posés, il est nécessaire de les fixer aux chevrons en plaçant des vis. Il est également conseillé d’installer un système d’ancrage pour maintenir l’isolant en place par la suite.

Quels sont les aides et le coût à prendre en compte ?

Le prix moyen de l’isolation d’une toiture est compris entre 10 et 15 € du m2, en fonction du type d’isolant choisi et du travail à effectuer. Heureusement, il est possible de bénéficier d’aides pour réaliser des travaux de sarking. Le montant et le type d’aides proposés sont variables et dépendent généralement de la région où se trouve votre maison.

A lire également :  Surpresseur eau : définition et fonctionnement

Généralement, les principales aides qui peuvent être obtenues sont les suivantes :

  • Les aides de l’État, qui proposent une aide financière allant jusqu’à 30 % du prix des travaux isolants dans certaines zones géographiques.
  • Les aides locales (régions, communes), qui disposent parfois de fonds spécifiques pour les travaux d’isolation thermique et peuvent offrir des aides allant jusqu’à 25 % du coût total des travaux.

Conclusion

Le sarking est une méthode très efficace pour améliorer l’isolation thermique et acoustique d’une toiture. Les avantages liés à cette technique sont nombreux : une plus grande durabilité, une meilleure protection contre les intempéries et une économie d’énergie considérable. Elle peut se réaliser avec différents matériaux, en fonction de vos besoins esthétiques et budgétaires. Pour sa mise en œuvre, il est important de bien comprendre le système à adopter et de respecter certaines étapes fondamentales tels que le respect des dimensions et la mise en place des joints. Enfin, il est possible d’obtenir diverses aides pour réaliser ce type de travaux.

Le sarking est une technique complète et rentable qui peut être mise en œuvre facilement, à condition de respecter certains principes et conseils. Elle peut ainsi vous permettre d’améliorer votre isolation thermique et acoustique à moindres frais.

Categories: Travaux & Rénovation