Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Pour vendre, il est conseillé de faire appel à un agent immobilier pour plus d’efficacité. Avant de choisir votre agent immobilier, il est normal de vous renseigner sur les tarifs qu’il pratique, pour connaitre le pourcentage d’honoraire de frais d’agence immobilière. C’est-à-dire, le montant que percevra l’agent pour le service rendu. En France, ce montant correspond à un pourcentage entre 3 et 10 % du prix de vente. Un montant important qu’il est possible de diminuer soit en baissant son prix de mise en vente, en travaillant avec une agence immobilière plus équitable, ou en confiant son bien en exclusivité de vente.

Le montant du pourcentage des frais d’agence

Les commissions moyennes en France selon l’institut Galian, une des caisses de garantie des professionnels de l’immobilière sont de l’ordre de 4,87 % avec des disparités en fonction des territoires. On peut dire, que pour un appartement à Boulogne Billancourt à 500 000 € le propriétaire doit débourser la somme de 24 350 pour se faire accompagner dans sa transaction. 

Des tarifs importants qui sont en hausse depuis 2018 d’après l’agence OprixFixe, qui indique dans une étude que le pourcentage des commissions d’agence sont désormais autours de 5,3% du prix net vendeur.

Le saviez-vous : dans le secteur de l’immobilier, aucune règle régule le pourcentage des frais d’agence. Les honoraires sont donc librement fixées par chaque professionnel avec des différences qui peuvent être important en zone tendu et en zone dite blanche.de manière générale, le barème des honoraires est dégressif en fonction du prix d’un bien : plus il est élevé, moins le pourcentage des frais d’agence est important.

Décomposition des frais d’agence

Le plus souvent, un mandant vendant son logement avec un agent immobilier, verse le pourcentage des frais d’agence à cette même agence, une fois la vente terminée. L’agence conserve entre 70 et 90 % du pourcentage des frais d’agence pour payer ses coûts de structure qui représentent l’ensemble des charges qui ne fluctuent pas selon l’activité d’une entreprise, comme par exemple le loyer de la vitrine commerciale, les frais de fonctionnement de l’agence, les frais liés au marketing ou encore la rémunération fixe du personnel. Une fois les coûts fixes réglés, le reste revient sous forme d’un commission à l’agent immobilier qui a suivi l’affaire.

L’agence et l’agent immobilier se partagent donc le montant des commissions payé au moment de la vente. L’agent immobilier touche donc une partie du montant des honoraires, entre 7% à 30% selon les réseaux immobiliers. Par contre, dans le cas d’un mandataire indépendant travaillant pour son propre compte, celui-ci perçoit la totalité du montant de la commission, rémunération qui peut lui servir à financer ses activités (publicité, acquisition,…) et se verser un salaire. Pour information, en moyenne, un agent immobilier gagne 2500 € net / mois après deux ans d’expériences.

Qui doit la payer le pourcentage des frais d’agence ?

Les honoraires d’agence immobilière se payent après la signature de l’acte authentique chez le notaire, en même temps que le virement pour le bien. En fonction des situations, les frais d’agence peuvent être à la charge du vendeur, de l’acheteur ou des deux parties.

À savoir que le pourcentage d’honoraire a un impact sur le prix net vendeur, d’où l’importance de bien se renseigner au préalable en étudiant les différentes offres et tarifs qui existent sur le marché de l’immobilier : « Si l’acheteur est prêt à débourser 500 000 €, le prix net vendeur sera par exemple de 475 000 € dans une agence traditionnelle qui facture en moyenne 5% et de 490 500 € chez OprixFixe », explique Franck Sanson, directeur général du réseau. Car le prix affiché sur les portails ou dans les agences immobilières correspond au prix du marché, c’est-à-dire le prix auquel l’acheteur est prêt à payer le bien que la commission immobilière soit à la charge de l’acheteur ou du vendeur.

Quand payer le pourcentage d’honoraires d’agence ?

Les honoraires se règlent après la signature de l’acte de vente chez le notaire, en même temps que le paiement du bien. En effet, les professionnels de l’immobilier, tel que les agents immobiliers, sont encadrés par la Loi Hoguet. Cette loi indique que les professionnels doivent veiller au préalable à ce que le compromis de vente soit signé ainsi que la transaction finalisée, afin de toucher ensuite leurs honoraires.

Exemple de commissions dans une vente immobilière

Lors de la vente d’un appartement à 500 000 €, il faut compter en moyenne 23 500 € d’honoraires dans une agence immobilière traditionnelle. À la charge du vendeur, ces frais peuvent être annexés au montant de l’estimation. Ainsi, le prix Frais d’Agence Inclus (FAI) de l’appartement à vendre sont de 523 500 €. L’acheteur paie 523 000 €, soit le prix de la maison incluant la commission d’agence immobilière, et vous payerez les 23 500 € de frais d’agence à l’expert immobilier. Vous ne toucherez ainsi à la fin que 500 000 € tandis que l’acheteur aura déboursé 523 000 €.

C’est avec cette explication que l’on se rend compte que les commissions qu’elles soit à la charge du vendeur ou de l’acheteur reviennent au même lors de l’achat.

Catégories : Immobilier