Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Plus que le privilège d’être propriétaire d’un bien immobilier, posséder un terrain nu apporte de multiples avantages. Il est en effet possible de l’aménager et de l’adapter à divers types de projets. Cependant, si vous comptez vendre votre terrain nu et mettre toutes les chances de votre côté, sachez que plusieurs aspects sont à prendre en considération. Nous en développons ici quelques-uns des plus essentiels.

Votre terrain est-il concerné par la loi ELAN ?

Avant de construire ou de vendre un terrain, il est toujours utile d’effectuer une étude de sol. De plus, si vous envisagez de mettre en vente votre terrain nu, il est possible que cette démarche soit une étape préliminaire obligatoire pour vous. En effet, depuis 2020, la loi ELAN (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) a rendu obligatoire la réalisation d’une étude de sol pour un certain type de terrains. Il s’agit précisément des terrains constructibles situés dans les zones où le sol est argileux.

Les sols argileux présentent des risques élevés de sinistres, causés par les variations de saisons. Les zones argileuses sont, en effet, sujettes à un phénomène de retrait en saison sèche et de gonflement de l’argile en temps pluvieux. Ce phénomène se révèle assez dangereux pour les constructions individuelles en particulier (leurs fondations étant plus fragiles). Les conséquences peuvent aller des simples fissures sur les fissures à la destruction des canalisations souterraines. L’étude de sol (encore appelée G1) imposée par la loi ELAN permet ainsi d’évaluer et de réduire les risques géotechniques liés à la nature du terrain.

Précisons que l’étude est payée par le vendeur et est valable pour une durée de 30 ans, si le sol n’a subi aucun remaniement. En conséquence, il est absolument essentiel de vous renseigner à propos de la loi ELAN et des études de sol afin de déterminer si votre terrain à vendre est concerné, et le cas échéant, entamer les démarches nécessaires. Il existe une carte répertoriant les zones à risques, que vous pouvez consulter à cet effet.

A lire également :  Comment trouver le meilleur terrain constructible ?

Les études géotechniques permettent également d’informer les acheteurs des risques, ainsi que les constructeurs qui se chargeront de trouver les solutions adéquates. Il convient de préciser qu’une autre étude G2 peut s’avérer nécessaire si votre terrain se trouve dans une zone à moyen ou fort risque. Les résultats de l’étude géotechniques sont à compléter à l’acte ou à la promesse de vente du terrain. On comprend donc aisément que la loi ELAN vise à protéger les acheteurs des terrains tout en leur épargnant des dépenses inutiles à venir.

terrain nu

Votre terrain est-il évalué à sa juste valeur ?

Une mauvaise évaluation de votre terrain à vendre peut avoir de fâcheuses répercussions. En effet, un terrain surévalué risque d’être difficile à céder ; au contraire, lorsqu’il est sous-évalué, vous risquez d’y perdre de l’argent. Évaluer un bien à sa juste valeur permet donc de le céder au juste prix, même après négociations. Plusieurs critères peuvent vous permettre de définir ce prix. De ce fait, deux terrains de même surface peuvent être évalués à des prix différents, à des détails près. Déterminer les points forts et les points faibles de votre terrain est alors essentiel. Avant tout, pensez à borner votre terrain.

Si votre terrain se situe sur un sol sensible (comme le cas évoqué plus haut), il est évident que son prix sera revu à la baisse, en raison des travaux spécifiques qu’aura à réaliser le constructeur. Dans le même sens, votre terrain sera plus ou moins coûteux selon qu’il est plat ou en pente. La zone géographique est également un point essentiel qui impacte la valeur de votre terrain nu.

A lire également :  Pourquoi investir dans l'immobilier ?

En raison de leur position, de la démographie, des infrastructures existantes, du cadre de vie ou autres, certaines provinces sont considérées comme plus chères. Si votre terrain se trouve dans une zone rurale ou avec une faible densité de population, il sera relativement moins cher qu’un autre situé dans une zone fortement peuplée ou urbanisée. Il est possible d’évaluer le prix d’un terrain au m². Ce prix varie en France, d’une région à une autre.

La superficie, la forme, l’orientation ainsi que l’exposition du terrain permettent par ailleurs de l’évaluer au mieux. Pensez à vous renseigner sur la valeur des terrains de même type, auprès de votre entourage (pour faire une comparaison) et à consulter le Plan Local d’Urbanisme de votre région. Si comme de nombreux propriétaires, vous avez du mal à évaluer votre terrain à sa juste valeur, nous vous recommandons de solliciter un professionnel de l’immobilier ou un notaire.

vendre son terrain ; bornage

Comment faire pour vendre votre terrain ?

En dehors des études de sol et de l’estimation du terrain, l’une des étapes importantes à franchir pour vendre votre terrain est de vous rapprocher de votre mairie afin de prendre connaissance du Plan Local d’Urbanisme et du Plan d’Occupation des Sols. Cela vous permet de vérifier la faisabilité de votre projet (si le terrain peut être vendu, etc.). De même, c’est à la mairie que vous obtiendrez les documents (certificat d’urbanisme entre autres) et autres informations nécessaires à la réalisation de votre projet de vente.

Faites appel à un géomètre pour borner votre terrain nu pour permettre à votre acquéreur de connaitre les limites du bien qu’il est sur le point d’acheter. De plus, il peut être avantageux de procéder à la viabilisation afin d’augmenter vos chances de vendre le terrain nu. En effet, pour les acheteurs, trouver un terrain constructible qui possède déjà des raccordements électriques ou de gaz est souvent très important, même s’il faut le payer plus cher. Pensez également à mettre en valeur le bien en le rendant visuellement attrayant pour l’acheteur qui viendra le visiter. Cela aura pour effet de le motiver. Une fois que votre terrain est prêt et vos autorisations obtenues, vous pouvez faire votre annonce pour le mettre en vente. Poser un panneau à vendre sur le terrain est assez courant et même efficace.

A lire également :  Télétravail : le succès des résidences secondaires

Vous pouvez choisir de vendre votre terrain à un particulier ou à un promoteur immobilier. De même, il est possible de procéder vous-même à la vente du bien. Toutefois, nous vous recommandons de faire appel à une agence immobilière. Vous avez l’assurance de vendre à un bon prix et dans de meilleurs délais. En outre, l’agence immobilière est en mesure de vous trouver les acquéreurs les plus crédibles. Dès lors que vous aurez trouvé votre acheteur idéal, vous aurez à établir une promesse ou un compromis de vente. Pensez à faire intervenir un notaire pour vous accompagner dans les démarches de vente.

Catégories : Immobilier