Le laurier est une plante très appréciée dans nos jardins pour sa beauté et sa robustesse. Cependant, il nécessite un entretien régulier pour conserver son aspect esthétique et favoriser sa croissance. La taille est une étape cruciale qui doit être effectuée avec soin et méthode. Voici 5 conseils pour bien tailler votre laurier avant l’été.

1. Choisir le bon moment pour la taille

La période idéale pour tailler le laurier se situe généralement au printemps, juste après la floraison. En effet, c’est à ce moment que la plante entre dans une phase de croissance active et qu’elle sera plus en mesure de cicatriser rapidement après la coupe. De plus, cela permet d’éviter de couper les futures fleurs qui commencent à se développer. Il est toutefois possible de réaliser une taille légère en cours d’année si nécessaire.

Périodes de taille à éviter

  • En automne ou en hiver : durant ces périodes, la plante est en dormance et la taille pourrait entraîner des blessures importantes qui ne cicatriseront pas et pourront provoquer des maladies.
  • Durant les fortes chaleurs estivales : la plante pourrait souffrir du stress hydrique causé par la chaleur et la perte d’eau due à la taille.

2. Préparer les outils nécessaires pour la taille

Pour réussir la taille de votre laurier, il est essentiel de disposer d’outils adaptés et bien entretenus. Le sécateur sera votre principal allié pour cette opération, car il permet une coupe nette et précise.

A lire également :  Installer une pompe immergée dans un puits : comment procéder ?

Le choix du sécateur

Il existe différents types de sécateurs sur le marché :

  • Le sécateur à lame franche : idéal pour les coupes nettes et précises, il évite d’écraser les tiges et favorise une cicatrisation rapide.
  • Le sécateur à enclume : plutôt recommandé pour les coupes grossières ou les bois morts, il peut écraser les tiges et rendre la cicatrisation plus difficile.

Veillez également à ce que vos outils soient propres et bien aiguisés pour faciliter la coupe et limiter les risques de propagation de maladies.

3. Identifier les branches à tailler

Avant de vous lancer dans la taille, prenez le temps d’étudier la structure de votre laurier et de repérer les branches à supprimer. Voici quelques éléments à prendre en compte :

  1. Les branches mortes, endommagées ou malades : elles sont inutiles pour la plante et peuvent même être néfastes en propageant des maladies.
  2. Les branches qui se croisent ou s’entremêlent : cela nuit à la circulation de l’air et favorise le développement des maladies.
  3. Les branches trop basses ou trop proches du sol : elles peuvent entraver la circulation autour de la plante et favoriser l’apparition de maladies liées à l’humidité.

4. Respecter les règles de taille pour une meilleure cicatrisation

Lorsque vous taillez votre laurier, il est important de respecter certaines précautions pour assurer une bonne cicatrisation des coupes :

  • Tailler toujours en biais, à environ 45 degrés, pour faciliter l’écoulement de l’eau et éviter ainsi les risques de pourriture.
  • Couper juste au-dessus d’un bourgeon, d’une feuille ou d’une branche qui pointe vers l’extérieur : cela permettra à la plante de se développer harmonieusement sans risquer de se blesser contre un autre rameau.
  • Ne pas hésiter à supprimer les petites repousses et les gourmands qui consomment inutilement de l’énergie.
A lire également :  Prendre soin du lys après floraison pour prolonger sa vie

5. Apporter des soins supplémentaires après la taille

Après avoir taillé votre laurier, n’oubliez pas de lui apporter quelques soins pour favoriser sa croissance et sa santé :

  • Arroser généreusement la plante après la taille, surtout s’il fait chaud, pour compenser la perte d’eau due à la coupe.
  • Enrichir la terre autour de la plante avec un engrais adapté ou du compost bien décomposé : cela permettra à votre laurier de disposer des éléments nutritifs nécessaires pour se développer harmonieusement.
  • Pailler le sol autour du pied pour maintenir l’humidité et éviter les mauvaises herbes.

En suivant ces conseils, vous pourrez tailler efficacement votre laurier et lui offrir les meilleures conditions pour une croissance saine et équilibrée. N’oubliez pas que la taille est une étape essentielle pour maintenir la beauté et la santé de vos plantes, alors armez-vous de patience et d’un bon sécateur et profitez pleinement de votre jardin cet été !

Categories: ExtérieurJardin