Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

L’entretien d’un gazon est indispensable tout au long de l’année pour préserver la beauté de votre aménagement paysager. La dernière tonte de l’année se réalise en automne avant l’arrivée des gelées et des nuits froides. Elle est d’autant plus importante pour permettre à votre jardin de résister aux maladies pendant l’hiver. Pour vous permettre de profiter d’une jolie pelouse au printemps, ENCD vous donne des conseils pratiques pour tondre votre gazon en automne.

Nettoyez votre pelouse

Avant de commencer à tondre votre gazon, vous devez d’abord parcourir la pelouse pour enlever tout ce qui peut constituer une gêne à la tonte. Il peut s’agir de cailloux, de branches, de la mousse, d’os de chien et de mauvaises herbes… Vous évitez ainsi d’asphyxier votre pelouse, ce qui vous préserve des risques de glissades.

Utilisez les bons outils pour un rendu impeccable

Une coupe nette est indispensable pour une bonne cicatrisation des brins. Pour cela, vous devez utiliser de bons outils comme les tondeuses hélicoïdales utilisés par de nombreux professionnels du jardinage. Ces outils vous permettront de couper efficacement les herbes hautes et les mauvaises herbes. La lame doit également être bien aiguisée et bien équilibrée. Vous risquez d’avoir une coupe inégale, lorsque vous arrachez l’herbe avec une lame émoussée.

A lire également :  Aménagement de terrasse : les étapes incontournables

tondre son gazon en automne

Réalisez une bonne coupe du gazon

Les pelouses sont le plus souvent affaiblies par la chaleur et la sécheresse pendant l’été. Dès que l’automne arrive, on observe des précipitations plus fréquentes, ce qui accélère la croissance de l’herbe. Vous aurez donc à tondre votre pelouse avant les premières gelées.

Pour réussir la tonte de votre gazon, il est important de réaliser une bonne coupe. En effet, les problèmes de pelouse surviennent en général à cause de tontes inadaptées. La tonte de la pelouse ne doit pas être trop courte. Pendant la tonte, vous devez donc veiller à ne jamais couper plus du 1/3 de la longueur du brin d’herbe. Nous vous recommandons de régler la hauteur des lames de votre tondeuse à 6 ou 7 cm, afin de ne pas trop exposer les racines au soleil. Une coupe trop basse affaiblit votre gazon et le rend plus sensible aux insectes et aux maladies.

Réduisez la fréquence des tontes au fur et à mesure de la saison

Il est important que les tontes ne soient pas trop fréquentes. Au début de l’automne, vous pouvez tondre votre pelouse une fois par semaine. Le rythme de tonte doit cependant être réduit au fur et à mesure que la saison avance. Deux fois par mois suffisent largement en cette période de l’année. En effet, le gazon cesse de croître à la fin de l’automne et au début de l’hiver. Il aura donc du mal à repousser en début de printemps, lorsque la tonte est trop fréquente. La dernière tonte doit être réalisée loin de la chaleur estivale et à bonne distance des premières gelées.

A lire également :  Comment aménager son espace extérieur avec un claustra ?

Réalisez une dernière tonte après un premier gel

Dès que la croissance du gazon s’arrête, n’hésitez pas à tondre une dernière fois votre gazon après un premier gel ! Cette fois, vous pouvez tondre à cinq centimètres. Il faudra ensuite ramasser l’herbe tondue, les feuilles mortes, les branchages et les brindilles du sol pour les passer au compost ou les emporter à la déchetterie. Vous aérez ainsi votre gazon pour lui permettre de bien passer l’hiver.