Les avantages de la pompe à chaleur sont connus de tous : économies d’énergie, baisse de l’empreinte carbone, une belle compatibilité avec les principaux systèmes de chauffage existants, une certaine polyvalence (production d’eau chaude et rafraîchissement en été), aides de l’Etat pour réduire l’investissement initial, etc. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il y a quelques inconvénients à prendre en compte pour éviter les mauvaises surprises.

Pompe à chaleur : des avantages décisifs

Efficace sur le plan énergétique, la pompe à chaleur vous permettra d’alléger votre facture de chauffage et de réduire votre empreinte carbone sans aucun compromis sur le confort thermique de votre logement. Tour d’horizon des principaux avantages de cet équipement.

L’efficacité énergétique de la pompe à chaleur

L’efficacité énergétique est sans doute le point fort le plus décisif de la pompe à chaleur. En effet, cet équipement de chauffage affiche un Coefficient de Performance (COP) généralement compris entre 3 et 5.

En d’autres termes, pour chaque unité d’énergie électrique consommée, la PAC est capable de produire 3 à 5 unités de chaleur… soit une efficacité comprise entre 300 et 500 % dans le transfert d’énergie, dans la mesure où la pompe à chaleur « déplace » l’énergie plutôt que de la « produire ». C’est donc une différence majeure avec les systèmes de chauffage électriques résistifs qui ont un COP de 1, produisant une unité de chaleur pour chaque unité d’énergie consommée.

L’efficacité exceptionnelle des pompes à chaleur signifie qu’elles peuvent réduire la consommation d’énergie de chauffage et de refroidissement (si réversible) de jusqu’à 70 % par rapport aux méthodes traditionnelles.

La pompe à chaleur pour réduire votre empreinte carbone

Si la pompe à chaleur est éligible aux aides de l’Etat (comme nous le verrons dans un instant), c’est qu’elle permet aux ménages et aux entreprises de réduire leur empreinte carbone de manière significative sans compromis sur le confort thermique :

  • Avec un COP compris entre 3 et 5, la PAC produit 3 à 5 fois plus d’énergie thermique qu’elle n’en consomme en énergie électrique, ce qui réduit votre empreinte carbone ;
  • La PAC utilise l’énergie thermique présente dans l’air (aérothermie) ou le sol (géothermie) autour de votre maison pour chauffer ou refroidir votre intérieur. Il s’agit d’une source d’énergie renouvelable et gratuite, contrairement aux combustibles fossiles comme le gaz naturel, le pétrole ou le charbon qui libèrent des gaz à effet de serre (GES) lorsqu’ils sont brûlés ;
  • Si vous alimentez votre pompe à chaleur avec de l’électricité provenant de sources d’énergie renouvelables (solaire, éolienne), vous pouvez assurer votre confort thermique de manière quasi neutre en carbone.
A lire également :  Que faire pour bénéficier de l'aide MaPrimeRénov' ?

Globalement, la pompe à chaleur affiche un bilan carbone moyen de 49 g de CO2 par kWh, soit 90 % d’émissions en moins qu’une chaudière au fioul et 70 % de moins qu’une chaudière à gaz.

La pompe à chaleur : des économies substantielles sur la facture énergétique

L’installation d’une pompe à chaleur permet de réaliser entre 60 et 80 % d’économies sur la facture de chauffage lorsqu’elle vient remplacer un appareil de chauffage au gaz ou au fioul :

  • Selon les chiffres d’Engie, les économies réalisées par un logement de 100 m² sont de 72,9 € en remplaçant une chaudière à gaz par une PAC air – eau et de 351,3 € en optant pour une PAC géothermique ;
  • Les économies réalisées par ce même logement se chiffrent à 2 222,6 € en remplaçant une chaudière fioul par une PAC air – eau, et 2 501 € en optant pour une PAC géothermique.

Certes, le prix d’achat et d’installation d’une pompe à chaleur est élevé, allant de 7 000 à plus de 16 000 € pour une PAC air – eau (installation incluse). Mais cet investissement initial peut être réduit par les aides de l’Etat, notamment MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie. Vous pouvez également vous appuyer sur l’éco-prêt à taux zéro pour financer vos travaux de rénovation énergétique.

La pompe à chaleur : un équipement polyvalent

Au-delà du chauffage, la pompe à chaleur peut assurer vos besoins en eau chaude sanitaire et même en refroidissement si vous optez pour un modèle réversible :

  • Production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) : en optant pour combo PAC + ECS intégrée (ou avec un ballon déporté), vous pouvez chauffer votre maison tout en produisant de l’eau chaude sanitaire ;
  • Refroidissement en mode réversible : les PAC réversibles vous rafraîchissent en été en inversant simplement leur fonctionnement pour extraire la chaleur de l’intérieur de la maison et la rejeter à l’extérieur ;
  • Compatibilité avec plusieurs systèmes de chauffage : les PAC peuvent être connectées à des systèmes de distribution de chaleur existants comme les radiateurs basse température (BT), les planchers chauffants à chaleur douce, les ventilo-convecteurs, etc. ;
  • Options de sources de chaleur : les PAC peuvent tirer de la chaleur de différentes sources selon la configuration de votre logement et de votre environnement (l’air extérieur pour les pompes à chaleur aérothermiques, le sol pour les pompes à chaleur géothermiques ou l’eau souterraine pour les pompes à chaleur hydrothermiques).
A lire également :  Fonctionnement et avantages des kits chauffe-eau thermique

Quid des inconvénients de la pompe à chaleur ?

Quelques inconvénients peuvent entamer votre expérience avec votre pompe à chaleur, mais ils sont largement contrebalancés par les avantages cités plus haut :

  • Investissement initial élevé : l’acquisition et l’installation d’une pompe à chaleur coûtent plusieurs milliers d’euros, mais l’investissement peut être rentabilisé par les économies d’énergie réalisées ainsi que les aides de l’Etat ;
  • Coût de l’adaptation du système de chauffage existant : si votre maison est équipée d’un ancien système de chauffage, des modifications peuvent être nécessaires pour le rendre compatible avec une pompe à chaleur… ce qui alourdit l’investissement initial ;
  • Performance en cas de températures très basses : les PAC aérothermiques peuvent être moins efficaces lorsqu’il fait très froid à l’extérieur. Dans certaines régions, un système de chauffage d’appoint peut être nécessaire pendant les mois les plus froids ;
  • Niveau sonore : les unités extérieures peuvent être bruyantes, surtout dans les zones résidentielles denses. Pour limiter le bruit et (surtout) rester dans la légalité, vous pouvez opter pour un modèle premium avec une faible puissance sonore et investir dans un caisson anti-bruit.

Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur dans un avenir proche ? Voici une liste plus complète des inconvénients de cet équipement de chauffage.

Avantages et inconvénients des PAC : résumé

La pompe à chaleur est une solution de chauffage efficace et respectueuse de l’environnement. Son efficacité énergétique élevée, qui se traduit par un COP compris entre 3 et 5, permet de réaliser des économies substantielles sur les factures énergétiques tout en offrant un confort thermique optimal. La PAC utilise des sources d’énergie renouvelables et gratuites, ce qui contribue à la réduction de l’empreinte carbone du logement. C’est aussi un appareil polyvalent capable de produire de l’eau chaude sanitaire et de vous rafraîchir en été.

A lire également :  Installer un climatiseur mobile : comment faire ?

Toutefois, comme tout équipement, la pompe à chaleur a ses inconvénients : un investissement initial élevé, le coût de l’adaptation du système de chauffage existant, une efficacité moindre par temps très froid et un niveau sonore qui peut poser problème. Ces contretemps peuvent toutefois être neutralisés en choisissant le bon modèle, en soignant l’installation et en optant pour un caisson anti-bruit, par exemple.