Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Une véranda sera un excellent complément à une maison privée, qui augmentera aussi considérablement l’espace. L’extension doit avoir des murs et un toit, un accès à l’entrée directe de la maison, ce qui permet de se déplacer directement, sans passer par l’extérieur. Il s’agit donc d’un endroit pratique pour se détendre, lire, se réunir entre amis, à la période de l’année pour laquelle il est prévu.

Outils nécessaires à la construction d’une véranda à ossature bois

Pour construire une véranda à ossature bois dans une maison de campagne, vous aurez besoin de :

  • tournevis ;
  • bétonnière ;
  • broyeur de poutres ;
  • cordon ;
  • niveau du bâtiment ;
  • crayon de marquage ;
  • marteau ;
  • roulette ;
  • règle ;
  • rabot et scie sauteuse électriques.

Comment faire pour réaliser une véranda à ossature en bois ?

Il y a quelques étapes importantes à faire pour mettre en place une véranda à ossature en bois.

Pose des fondations de la véranda

Une base en bois nécessite un matériau de qualité, traité avec un mélange de bitume. Le diamètre des rondins est de 25 cm. Ajoutez du sable, et pour une plus grande fiabilité de la structure, du béton, dans la fosse creusée sous la fondation. Les rondins sont posés dessus à la hauteur voulue.

La fondation en bandes est adaptée aux constructions lourdes, par exemple, si les murs de la véranda sont en briques. Les blocs de béton sont placés dans une tranchée (20-30 m), dont le fond est recouvert de sable. À l’avance, vous devez prendre soin de l’emplacement des communications dans la fondation, si elles sont prévues.

A lire également :  Bien choisir sa caisse à outils complète : nos conseils

Comment assembler l’ossature en bois ?

Le bois est le matériau le plus populaire dans ce domaine, il est facile à traiter, a un aspect esthétique et il ne nécessite pas de construire une fondation complexe. Découpez des rainures pour le joint de la garniture inférieure avec les supports verticaux dans un bois de 100×200 mm.

Laissez la même distance entre eux et reliez de manière fiable les éléments préparés à l’aide de vis auto-taraudeuses. Les poutres transversales du futur toit sont fixées à des supports avec des boulons d’ancrage. Des étriers et des supports pour la stabilité sont placés sur les barres verticales. Les chevrons sont montés à l’aide d’une poutre (100×200 mm).

construction véranda ossature bois

Il faut ensuite le gainer des deux côtés, poser une couche d’isolant entre le gainage. Marquez à l’avance les ouvertures des portes et des fenêtres. Installez des cales en bois auxiliaires dans les coins de la maison et tirez une corde entre elles. Ceci est nécessaire afin de poser la brique de manière uniforme.

Commencez à poser à partir des coins. Pour relier les pierres entre elles, utilisez un mortier de ciment normal ! Dans les endroits où des ouvertures pour les portes et les fenêtres sont prévues, la pose n’est pas effectuée. Si le toit a une pente, le mur le plus proche de la maison sera plus haut d’une rangée que le mur opposé. Après le durcissement du béton, des poutres en bois d’une section transversale de 10×10 cm sont fixées aux boulons d’ancrage.

Plancher et toit de la véranda

Le sol brut fait partie du cadre et est construit en fonction de son matériau. Une couche de sable est versée sur la fondation, sur laquelle seront placés les supports sous les rondins. Vous pouvez fabriquer des supports à partir de la même poutre, de briques ou de blocs de béton. Ensuite, à l’aide de coins métalliques et de vis auto-taraudeuses, les rondins sont directement fixés sur les murs de la maison.

A lire également :  Réaliser des économies lors de ses travaux de rénovation énergétique

Ébauche d’un sol en béton

Dans un premier temps, deux couches s’endorment : du sable sur une hauteur de 10 cm et de l’argile expansée. Vient ensuite un treillis d’armature constitué de tiges d’environ 7 mm. Les mailles du filet sont de 25×25 cm. Le béton est coulé sur une hauteur de 30-50 mm. En outre, le sol est isolé avec de la laine minérale ou de la mousse de polystyrène.

Finition extérieure de la véranda

Les matériaux de construction de vérandas sont soumis à des exigences accrues, car ils doivent non seulement remplir une fonction esthétique, mais aussi, faire barrière à l’humidité, ils sont intrinsèquement résistants aux températures extrêmes. Les revêtements et les bardages correspondent également à ces paramètres.

Les vérandas en polycarbonate conviennent aux loisirs d’été. Le coût de ce matériau est faible et l’installation ne présentera pas de difficultés. Grâce à l’enveloppe transparente, il est possible d’observer la nature environnante. Si vous vitrifiez la véranda, le rendu sera encore meilleur !