Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Combien coûte une isolation de grenier ?

devis isolation de grenier

Jusqu’à 25 % de la chaleur de votre maison pourrait s’échapper par votre grenier mal isolé. Tout aussi important, un grenier mal isolé peut conduire à des digues de glace, qui finissent par provoquer des fuites coûteuses et des dommages structurels dangereux dans votre maison.

Faire appel à un professionnel pour isoler votre grenier peut rapidement devenir coûteux, mais protéger votre maison et réduire votre facture énergétique de 30 % vaut la peine de changer.

Avec les bons outils et un peu de patience, l’isolation thermique de votre grenier est un travail que vous pouvez faire vous-même. Ce guide vous montrera comment isoler un grenier de manière sûre et efficace.

Les choses à savoir pour isoler un grenier

L’isolation des greniers est un travail qui peut être effectué sans assistance professionnelle. Toutefois, ce n’est pas un projet que vous devez commencer sans les instructions, les mesures de sécurité et l’équipement appropriés. Ce guide complet sur l’isolation des greniers comprend :

La différence entre l’isolation d’un grenier fini et d’un grenier non fini

  • Des techniques et des outils de sécurité appropriés
  • Fournitures nécessaires à la réalisation de votre projet d’isolation des greniers
  • Comment connaître la quantité de matériaux d’isolation dont vous avez besoin
  • Comment bien préparer votre grenier ?

La façon dont vous comptez utiliser votre grenier est un facteur important pour tout ce qui concerne votre projet d’isolation. Le but de l’isolation de votre grenier non fini est de conserver la chaleur dans les pièces situées sous le grenier. D’autre part, si vous avez l’intention d’utiliser votre grenier comme espace de vie ou de stockage, il est nécessaire de laisser la chaleur de votre maison pénétrer dans votre grenier.

Un grenier non aménagé est correctement isolé en plaçant une isolation adéquate entre et sur les solives du plancher pour isoler la zone de l’espace habitable situé en dessous. Mais un grenier fini est différent. Un grenier fini est correctement isolé par une isolation entre les chevrons du plafond et les montants des murs extérieurs pour empêcher la chaleur de s’échapper par le toit et les murs extérieurs de votre maison.

Différents produits et techniques peuvent être utilisés pour chaque travail. Vous trouverez ci-dessous nos guides étape par étape pour savoir comment isoler un grenier s’il doit être fini ou non. Quel que soit le travail que vous entreprenez, n’oubliez pas d’utiliser les outils et les procédures de sécurité appropriés lors de tout projet de construction.

Les techniques de sécurité essentielles font partie de la manière d’isoler correctement un grenier

Tout projet de rénovation d’une maison comporte divers dangers. Prendre les mesures de sécurité appropriées et connaître l’ensemble du processus d’isolation d’un grenier vous aidera à éviter les blessures potentielles lors de l’isolation de votre grenier.

Si vous ne prenez pas les bonnes mesures de sécurité, l’isolation des combles peut entraîner une chute brutale, des blessures causées par divers outils, ou des problèmes de peau, d’yeux et même de poumons liés à une mauvaise manipulation des produits d’isolation.

Isolation de grenier et sécurité

Protégez-vous contre les fibres isolantes. Portez des lunettes de protection, des gants de travail, des manches longues et des pantalons, ainsi qu’un masque anti-poussière adapté à l’isolation.

Évitez les blessures dues aux chocs et aux trébuchements. Utilisez des lanternes à piles, des lampes d’atelier à clipser ou des lampes frontales et des lampes de poche pour éclairer la zone de travail.

Prévenez les blessures graves dues à des chutes dangereuses. Placez des planches larges ou un contreplaqué qui s’étend sur au moins trois solives de plancher pour créer une plate-forme de marche mobile

Il est important de se rappeler que le “plancher” de votre grenier est en fait conçu pour soutenir le plafond en dessous. Si vous marchez sur une zone située entre les solives sans placer de support supplémentaire tout en isolant les combles, vous risquez de vous écraser à travers votre plafond dans la pièce située en dessous.

Préparation et fournitures pour isoler son grenier

Avant de commencer, vous devez vous assurer que vous avez toutes les fournitures et tous les outils nécessaires sous la main. Il n’est pas toujours possible de s’arrêter en cours de route pour se rendre à la quincaillerie de votre quartier.

Les outils dont vous aurez besoin dépendront du type d’isolation que vous choisirez et de la structure de votre grenier. Le type que vous choisissez aura une incidence sur le coût total de l’isolation des combles, mais il est important de choisir le type qui convient le mieux à l’espace et qui crée le degré d’isolation approprié.

Les différents types d’isolation nécessitent également des procédures différentes pour isoler les combles.

Types d’isolation pour un grenier

Isolants en vrac

Cet isolant en fibre de verre ou en cellulose est constitué de particules en vrac comme son nom l’indique. Son installation nécessite une machine (que vous pouvez louer).

Certains propriétaires préfèrent l’isolation en vrac parce qu’elle remplit facilement les recoins et peut être appliquée sans avoir à grimper dans le grenier.

Isolation en matelas et couvertures

Il s’agit de l’isolation la plus populaire pour les propriétaires bricoleurs qui apprennent à isoler un grenier pour la première fois. Fabriqué en fibre de verre, en laine minérale ou en laine de roche, il est déjà doté d’un pare-vapeur et est conçu pour s’adapter entre les solives ou les murs.

Combien coûte une isolation de grenier ?

Pour savoir comment isoler un grenier, il est important de connaître le degré d’isolation de l’espace. Les exigences en matière d’épaisseur d’isolation varient selon le climat. Toute isolation non endommagée que vous avez déjà dans votre grenier contribuera à la valeur R d’isolation complète du grenier une fois le travail terminé.

Qu’est-ce que la valeur R ?

L’isolation est mesurée par la résistance thermique, ou sa valeur R. La valeur R de l’isolation des combles est déterminée par les matériaux utilisés pour la créer, l’épaisseur du matériau et sa densité. En d’autres termes, plus la valeur R de l’isolation des combles est élevée, plus votre isolation sera efficace.

En général, la superposition de couches d’isolation augmente la valeur R de l’isolation des combles. Cependant, comme l’isolant en vrac se comprime sous son propre poids, la valeur R est plus difficile à augmenter.

Déterminer la quantité d’isolant à acheter

Pour décider du degré d’isolation dont vous avez besoin, prenez d’abord en compte votre climat. Les climats chauds exigent une cote minimale de R-30, mais les climats tempérés devraient avoir une cote de R-38. Si vous vivez dans un climat froid, vous devez avoir une cote minimale de R-49. Une fois que vous avez déterminé la valeur R souhaitée, mesurez la superficie de votre grenier. Avant de calculer la quantité d’isolation dont vous avez besoin, il est important de vérifier la qualité de votre isolation actuelle. Retirez toute isolation comprimée, tachée d’eau ou moisie.

Pour calculer la valeur R de votre isolation actuelle, utilisez un mètre ruban pour mesurer la profondeur entre les solives en pouces. Chaque type d’isolation est un peu différent. Apprenez le type d’isolant que vous avez par son apparence et multipliez votre mesure initiale par le nombre correspondant à votre type d’isolant :

Si vous travaillez avec du rembourrage en vrac, utilisez les informations figurant sur l’étiquette pour déterminer le nombre de sacs dont vous aurez besoin. Pour les rouleaux de matelas isolants, vous déterminerez le nombre de rouleaux dont vous avez besoin en fonction de la longueur et de la largeur du produit que vous choisissez. Achetez toujours un sac ou un rouleau d’isolant supplémentaire pour éviter de vous retrouver à court de produit en cours de projet.

Si votre maison a été construite avant 1990 et que votre isolation actuelle a l’air granuleuse, qu’elle est lâche et présente des taches brillantes, elle peut contenir de l’amiante. Ce type d’isolation ne doit être enlevé que par un professionnel.

Comment isoler un grenier : Pour commencer

Pour bien isoler votre grenier, il est important de préparer l’espace de la bonne façon. Suivez ces étapes pour tirer le meilleur parti de l’isolation de votre grenier.

  • Réparez les fuites du toit avant d’installer une nouvelle isolation pour éviter les dégâts d’eau.
  • Créez une zone de sécurité (en construisant une petite boîte) autour des luminaires exposés pour éviter les risques d’incendie. L’isolant ne doit pas toucher directement les appareils ou composants électriques.
  • Si les évents de votre maison s’échappent dans le grenier, prenez le temps de diriger ces vapeurs vers l’extérieur. Cela vous permettra d’éviter d’exposer votre nouvelle isolation à l’humidité.
  • Déterminez l’emplacement des soffites de votre toit, ou des ouvertures sur les bords de votre toit, qui permettent une circulation naturelle de l’air. Empêchez-les de se boucher en fixant du plastique ou de la mousse sur le dessous du toit, près des avant-toits. Cette mesure permet également d’éviter la formation de digues de glace sur votre toit pendant l’hiver.
  • Retirez les boîtes ou les objets qui se trouvent sur le sol. Des étagères ou d’autres solutions de rangement dans le grenier peuvent être utilisées une fois le projet terminé. Vous pourrez alors stocker les articles hors saison sans endommager votre isolation.
  • Remplissez les espaces vides et les courants d’air avec du calfeutrage ou de la mousse d’étanchéité. Les espaces les plus courants sont ceux qui entourent les fenêtres du grenier, les tuyaux, les fils, les ventilateurs d’extraction et les conduits. Utilisez des solins métalliques pour les espaces autour des cheminées et des conduits.

Guide étape par étape de l’isolation d’un grenier inachevé

L’installation d’une isolation suffisante sur le sol de votre grenier non fini est la manière la plus rentable d’isoler votre grenier. Cette méthode fournira une barrière pour empêcher la chaleur de s’échapper au-delà de vos plafonds. En outre, la plupart des maisons disposent déjà d’une certaine quantité d’isolant entre le grenier et le reste de la maison, il est donc facile de compléter l’isolation existante avec la bonne quantité.

Suivez les étapes suivantes pour isoler votre grenier non aménagé :

Mettez en place une plate-forme mobile

Utilisez des planches ou des contreplaqués pour former un espace de marche sûr. La plate-forme doit s’étendre sur au moins trois solives de plancher pour assurer la stabilité. Ne marchez jamais entre les solives de votre grenier sans une plate-forme sûre pour supporter votre poids.