Votre jardin est en pente ? Si vous souhaitez y éviter les glissements de terrain ou encore tout simplement aménager une terrasse, il va vous falloir construire un mur de soutènement. Un tel dispositif représente une solution efficace, esthétique et écologique pour retenir la terre. Découvrez ici comment construire votre mur de soutènement en bois.

Mieux comprendre ce qu’est un mur de soutènement

La terre d’un sol en pente est sujette à des glissements ou même des effondrements, notamment en raison des intempéries. Un mur de soutènement permet d’empêcher ce type d’incident en retenant le sable, la terre ou les pierres dont se constitue le sol. Il confère également plus de solidité à la zone de terrain sur laquelle il est érigé.

Le mur de soutènement représente donc dans certains cas une mesure de sécurité indispensable. On peut aussi avoir besoin d’en ériger un si l’on souhaite construire une terrasse ou créer un chemin d’accès. Dans ces cas, il servira à obtenir l’aplanissement du terrain et sa remise à niveau.

Un mur de soutènement peut être construit en bois, avec du parpaing, des briques, du gabion, des buses en béton ou encore de la pierre sèche. Les murs de soutènement en bois conviennent aux aménagements paysagers et aux terrains qui présentent une faible pente. Réalisés avec planches de bois, des rondins ou des poteaux, ils ont un charme inégalé. Ils peuvent être érigés en guise de muret pour délimiter un jardin ou servir à la création de massifs de fleurs.

A lire également :  Faire construire une maison en bois en Bretagne : les avantages

Préparer le terrain et les travaux de construction du mur

Pour commencer, une étude de sol s’impose lorsque l’on souhaite construire un mur de soutènement en bois, étant donné qu’une surface assez stable est requise. Après avoir étudié le sol, vous saurez si des travaux préliminaires sont nécessaires pour en corriger une éventuelle instabilité avant de procéder à l’érection du mur. Un terrassement pourrait être envisagé pour aplanir et dégager le sol.

Après avoir préparé le terrain, assurez-vous mesurer la longueur et les côtés de votre futur mur de soutènement. Cela vous aidera notamment à définir vos besoins en bois. Vous pouvez vous servir de piquets à cette fin. Plantez-en aux extrémités du mur et tendez un cordeau entre eux.

mur soutenement en bois

Créer la base du mur de soutènement

Pour créer la base de votre mur de soutènement, vous aurez besoin de creuser une tranchée. Les piquets et le cordeau vous permettront de délimiter le pourtour de votre mur, et vous n’aurez plus qu’à creuser en suivant les limites tracées par le cordeau. Dans l’idéal, la profondeur de l’excavation doit être égale à la moitié de la hauteur de votre mur. Une fois la tranchée créée, il convient de la niveler, pour une installation réussie au possible.

Mettre en place la rangée de fondations en bois

Une fois votre tranchée creusée et nivelée, vous devez procéder à la mise en place de la rangée de fondations. Commencez par positionner un poteau dans le trou et vérifiez qu’il est à niveau. Faites ensuite deux trous dans la partie supérieure du bois en vous servant d’une perceuse et d’une mèche. Avec un marteau, faites pénétrer profondément le morceau de barre d’armature, en veillant à ce qu’il soit suffisamment long pour bien fixer le bois en place. La rangée doit être du même niveau sur toute la longueur.

A lire également :  Rénover des poutres en bois : comment faire ?

Installer les autres lignes

Pour installer les autres lignes de votre mur de soutènement en bois, vous devrez faire des trous dans le bois pour permettre une fixation plus facile avec des pointes de dimensions adaptées. Assurez-vous de bien fixer la deuxième rangée à la fondation. Servez-vous d’une scie à main pour obtenir des rangées uniformes en retirant tout excès. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à répéter ces dernières étapes jusqu’à obtenir la hauteur voulue.

Pour achever la construction de votre mur de soutènement en bois, effectuez un remblai avec de la terre et favorisez le drainage en ajoutant du gravier. Si vous voulez permettre une bonne circulation de l’eau de ruissellement, songez à un tuyau de drainage perforé. Un drainage insuffisant pourrait en effet accélérer la détérioration de votre mur de soutènement en bois, en raison des fissures que l’eau y créera progressivement.