Les lys sont de magnifiques fleurs dont la floraison offre un véritable spectacle coloré et parfumé. Les lys refleurissent d’année en année et leurs bulbes se développent continuellement. La façon dont vous prenez soin de vos lys après la floraison est déterminante pour la saison suivante. Découvrez ici de précieux conseils à ce sujet.

Coupez les fleurs de lys fanées

Après la floraison, prenez la peine de cueillir chaque fleur dès qu’elle se fane. Servez-vous d’une paire de ciseaux ou de vos mains, tout simplement. La coupe des fleurs fanées permet de préserver l’énergie que la plante aurait inutilement consacrée à la production de graine. Cette économie permet de stimuler la plante pour une nouvelle floraison. En revanche, faites attention à ne pas couper les feuilles : elles seront utiles pour produire de l’énergie.

entretien des lys

Les fleurs fanées de lys peuvent être utiles

Rien ne vous oblige à jeter les fleurs fanées de votre lys. Même fanées, elles restent magnifiques et utiles. Vous pouvez les recycler en explorant quelques idées. La plus évidente est de les sécher et les conserver à des fins décoratives. Cependant, vous pouvez également les utiliser comme ingrédients pour fabriquer des savons naturels ou des produits d’aromathérapie, ou même pour agrémenter des cocktails et des plats.

Coupez les feuilles et les tiges

Après la floraison, il est important de procéder à des tailles régulières des lys. Attention toutefois à ne pas tailler trop tôt : cela pourrait compromettre la croissance et la floraison de la saison suivante. Rappelez-vous que les feuilles représentent la principale source d’énergie de la plante à travers la photosynthèse et ne les coupez que lorsqu’elles commencent à mourir.

A lire également :  Les animaux qui creusent des trous dans les jardins

En revanche, surveillez-les bien pour vous assurer qu’elles ne souffrent d’aucune maladie, et retirez-les immédiatement le cas échéant. Vous remarquerez parfois que les feuilles brunissent au niveau de leur pointe. Dans ces cas, n’enlevez pas l’entièreté de la feuille, mais seulement la partie brune. De nouvelles pointes plus vigoureuses finiront par pousser.

En ce qui concerne les tiges, elles peuvent être coupées aussitôt la première gelée passée. À ce moment-là, les lys n’ont plus besoin de leur énergie. Coupez donc les tiges jaunies au ras du sol en vous servant d’un sécateur. En ce qui concerne les tiges brunes, elles doivent être entièrement coupées, jusqu’à la base de la plante.

Bien nourrir votre lys

Après la floraison, vos lys ont besoin d’un apport nutritif de qualité pour demeurer en bonne santé. Un engrais spécifique pour les bulbes peut les aider à accumuler l’énergie nécessaire pour affronter l’hiver et pour bien aborder la saison de croissance suivante. Un engrais liquide riche en potassium et en phosphore pourra être appliqué tous les 15 jours. N’oubliez pas de bien arroser votre lys également.

Le paillage

Après la coupe et la taille à l’automne, réalisez un paillis et recouvrez-en le lit du lys. Le paillis constitue une couche protectrice de 10 à 15 cm qui peut être constituée de feuilles mortes, de copeau de bois, de tontes de gazon, ou même de vieux journaux. Le paillis sera utile pour protéger les racines pendant la dormance des bulbes en isolant le sol des variations de température et en retardant le gel. Vous devrez le conserver jusqu’au printemps, et pourrez commencer à l’ôter peu à peu quand de nouvelles pousses feront leur apparition.

A lire également :  L'entretien d'un citronnier en pot : comment en prendre bien soin ?

Cette préparation à l’hiver ne concerne que les lys plantés en pleine terre. Si vos lys poussent dans des pots, vous n’avez qu’à les déplacer dans un endroit où ils ne gèleront pas, comme votre garage par exemple.

Diviser les bulbes

Vous avez remarqué que la croissance de vos lys a été insuffisante ? En divisant et en replantant les bulbes, vous contribuez à stimuler leur croissance. En effet, après un certain temps, les bulbes perdent leur vigueur et deviennent surpeuplés.

Déterrez la plante entière et séparez délicatement les bulbes en groupes de trois, avant de replanter ces bulbes à 20 cm les uns des autres, et à la même profondeur que la plante que vous avez déterrée. La division des bulbes ne devrait pas être réalisée plus d’une fois tous les trois ou quatre ans.

entretien lys prolonger vie

Attention aux maladies et aux nuisibles

Dès le printemps, les jeunes lys peuvent devenir la cible des limaces et des escargots. Cependant, le criocère est certainement leur principal ennemi. Il s’agit d’un coléoptère rouge vif qui raffole des feuilles et des boutons de lys. Inspectez le dessous des feuilles de vos lys pour y détecter les larves de criocère. Faites attention à la présence de déjections noirâtres qui les dissimulent. Un bon jet d’eau pourrait être utile pour les expulser.

Les criocères n’aiment pas les plantes à feuillage odorant comme l’armoise et la tanaisie. Vous pouvez songer à en cultiver à proximité de vos lys pour que ces coléoptères ne les approchent pas.

A lire également :  Choix de bulbes à fleurs : 3 astuces pour bien faire son choix 
Categories: Extérieur