Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Carreler son garage : les étapes pour le faire soi-même

poser carrelage garage

SOMMAIRE

Carreler son garage est un moyen efficace de lui offrir un aspect plus esthétique et entretenu. Carreler le garage présente néanmoins quelques particularités, en comparaison des autres pièces de la maison, comme une cuisine ou une salle de bains.

Matériau résistant, résistant à l’usure et à l’humidité, disponible avec un grand choix de couleur (imitation bois, gris, petits carreaux ou grandes dalles…), c’est un produit qui ne perd pas en popularité au fil des années et qu’on peut retrouver dans plusieurs pièces.

Voici quelques technicités à connaître avant d’entreprendre la pose de carrelage dans votre garage.

Choisir un carrelage facile à entretenir pour son garage

Le béton brut qui recouvre le sol du garage est un revêtement très absorbant et difficile à entretenir. L’accumulation de poussière, d’huile et de gras crée des taches et une saleté qui résistent aux coups de brosse. Carreler votre garage est la solution idéale pour faciliter son entretien. Pour cela, vous devez choisir un carrelage dont l’épaisseur dépasse les 9 mm.

Une telle épaisseur lui garantit une résistance au poids d’une voiture. Par ailleurs, le matériau qui le compose doit résister à la chaleur et à l’humidité, et disposer d’une surface antidérapante. Le grès cérame pleine masse regroupe l’ensemble de ces propriétés, ce qui en fait un matériau très prisé pour le revêtement de sol de garage.

Constitué d’argile, de silice, de kaolin et de feldspath, il résiste aux chocs, à l’usure et à l’humidité, ainsi qu’aux produits d’entretien. Vous pourrez nettoyer les tâches facilement. De plus, il est peu sensible aux chocs et à l’humidité. Par ailleurs, un carrelage uniforme fera ressortir les traces de pneus tandis qu’un carrelage grès nuancé atténuera la saleté.

Préparation de la pose du carrelage de garage

Le succès de la pose de votre carrelage dépend fortement de l’état du sol. Ne négligez donc pas cette étape pour vos travaux. En effet, le sol doit être nettoyé, aplani et sec. Un traitement préalable peut donc être nécessaire pour combler les imperfections avant de poser le carrelage.

Lorsque le sol est prêt à accueillir le revêtement, un calcul de surface doit être réalisé afin de prévoir le nombre de carreaux à placer. Il est conseillé de ne pas opter pour des carreaux de trop grande taille, qui sont plus fragiles.

Une fois ce travail effectué, il est temps de tracer des repères sur le sol afin d’éviter les erreurs de pose de dalle.

Double encollage du carrelage de garage

L’installation du carrelage sur votre sol est réalisée à l’aide de mortier-colle. Il faut compter de 3 à 6 kg de mortier colle pour chaque mètre carré à carreler. Le mortier-colle est préparé à partir d’une poudre mélangée à de l’eau jusqu’à obtenir une pâte lisse, souple et homogène.

Le mortier-colle est ensuite appliqué sur le sol à l’aide d’une truelle, par petites surfaces, pour obtenir une couche de 50 mm, avant d’être strié à l’aide d’une taloche. Le dos des carreaux doit aussi être recouvert de mortier-colle avant sa pose, afin d’assurer une prise solide.

Il suffit d’appliquer le mélange en allant du centre du carreau vers les bords, tout en laissant une marge de 20 mm sur les bords. Les carreaux doivent être posés un à un, en plaçant des croisillons à chaque carreau posé. Les carreaux de rive seront les derniers à être installés.

Après séchage du mortier-colle, la dernière étape consiste à placer les joints, qui viendront remplacer les croisillons pour garantir l’étanchéité du revêtement.

L’installation de carrelage dans votre garage est une opération rigoureuse. Elle procure toutefois un très grand avantage en termes d’esthétique et de praticité. Si vous ne vous sentez pas assez à l’aise pour réaliser seul ces travaux, faites appel à un professionnel.