Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Aménager un grenier pour profiter d’une pièce habitable en plus

amenager grenier en piece habitable

Si vous envisagez d’agrandir votre maison en utilisant vos combles, rien de plus simple ! Même s’il vous faudra tenir de certaines contraintes, tant techniques qu’administratives, il est facile de gagner des mètres carrés sans déménager.

Si votre habitation se prête à la modification des combles ou à la surélévation, vous n’avez plus qu’à vous lancer dans les travaux d’aménagement! Suivez nos conseils, on vous dit tout.

Transformer son grenier en pièce habitable : quelles contraintes ?

Est-ce que votre grenier est capable d’accueillir une pièce habitable en plus ? Une chambre ? Une cuisine ou une salle de bains ? C’est la première question à vous poser lorsque vous souhaitez créer un espace de vie supplémentaire. Si votre maison n’a pas été bâtie d’origine avec des combles aménageables, vous allez faire face à des contraintes techniques pour optimiser votre construction.

La pente de toit

Il faut une pente d’au moins 35 degrés, sans cela votre nouvelle pièce habitable ne sera pas confortable. Vous devrez veiller à pouvoir vous tenir debout au centre de la pièce. Une hauteur d’au moins 2,70m au faîtage est nécessaire. Si ce n’est pas le cas, vous serez contraint de corriger la pente du toit ou mettre en œuvre une surélévation.

La charpente

Toujours concernant le toit, la charpente devra être adaptée pour une ouverture. Si votre charpente est en W, il faudra remplacer les fermes et donner une forme dite en A. Attention, cette transformation demande à être exécutée par un professionnel. La charpente contribue à la solidité de la maison dans son ensemble. Une modification peut fragiliser votre construction. Faites appel à un véritable professionnel pour vos travaux d’aménagement, surtout ceux qui touchent au bâti et au gros œuvre, ceci vous permettra d’avoir un recours en cas de problème.

Un accès facile au grenier

L’une des premières choses à vérifier dans la faisabilité de votre projet, sera de constater le type d’accès à votre grenier. Est-ce un véritable escalier ou une simple échelle de meunier ? Si vous souhaitez aménager un grenier en véritable pièce de vie, de passage, un accès large et sûr sera bien plus agréable. Il faut aussi penser à laisser passer du mobilier.

Un plancher solide

Quoi que vous décidiez de faire de votre nouvelle surface habitable, le plancher sera l’un des éléments déterminants. Si votre grenier repose sur une dalle béton, vous avez le champ libre, tout est permis. En revanche, si le sol de votre grenier est un plancher en bois, il vous faudra prendre des précautions.

Si vous souhaitez aménager une salle de bain ou une cuisine, le plancher devra être renforcé pour supporter les éléments, parfois remplis d’eau. A ce sujet également, il faudra que vous ayez déjà les arrivées et évacuation des eaux. Si ce n’est pas le cas, le raccordement, quand il est possible, comptera pour beaucoup dans votre futur budget.

La luminosité du grenier

Amener une lumière naturelle rendra vos combles beaucoup plus agréables à vivre. Installez au moins une fenêtre de toit de type Velux ou autre marque. Là encore, prenez garde à la bonne exécution des travaux pour ne pas avoir de soucis d’étanchéité. De nombreux modèles existent, équipés ou non de volets roulants, électriques ou manuels.

Aménagement de grenier : et du côté administratif ?

Aménager un grenier relève de l’augmentation de surface habitable et à ce titre vous devez respecter certaines obligations.

Que dit la loi ?

Tout d’abord, il vous incombe de vérifier si vous être autorisé à réaliser ce type de travaux. Pour rester en conformité avec la loi, consultez le plan d’urbanisme de votre ville. Selon la législation, vous pouvez être contraint de ne pas dépasser un certain nombre de mètres carrés selon la superficie de votre terrain.

En copropriété

Même si l’emprise au sol ne change pas à l’extérieur, vous augmentez la surface de plancher de votre logement, et ceci compte dans le calcul de la SHON (surface hors œuvre nette). Si vous êtes en copropriété, il vous faudra certainement l’autorisation de votre syndic, n’entreprenez rien avant de l’avoir consulté.

En dessous de 20 mètres carrés

Si votre aménagement ne crée aucune ouverture ni aucune surface au sol, dans ce cas vous n’avez rien à déclarer. Si en revanche, vous modifiez l’aspect extérieur de votre habitation ainsi que la surface de plancher, vous avez des démarches à effectuer. C’est la surface qui va vous guider.

En dessous de 20 mètres carrés, une simple déclaration de travaux à votre mairie suffira, si en revanche votre pièce dépasse les 20 mètres carrés, vous devrez demander un permis de construire.

Des ouvertures dans le toit du grenier

De même, si vous créez des ouvertures dans le toit avec de nouvelles fenêtres, le permis de construire est indispensable, et ce même si votre pièce crée une surface inférieure à 20 mètres carrés.

A noter que seuls sont comptés dans la surface habitable les mètres carrés à partir de 1,80m de hauteur, en-dessous de 1,80m ça ne compte pas.

Les travaux à évaluer pour aménager un grenier

  • l’électricité
  • l’isolation
  • le chauffage
  • arrivée d’eau potable et évacuation des eaux usées

Les aides financières pour l’aménagement d’un grenier

Vous pouvez bénéficier d’aides pour aménager un grenier. Vous avez droit à un crédit d’impôt de 30 % pour l’isolation de vos combles lorsqu’il s’agit d’isoler un espace déjà existant dans une construction achevée depuis plus de 2 ans. En revanche, pas de crédit d’impôt si la SHON crée est supérieure à 10 %, car dans ce cas on estime que la pièce crée est neuve et que la construction a moins de 2 ans.

Pour rappel, l’isolation des combles à 1 euro est réservée aux combles perdus. Il existe d’autres aides comme le prêt à taux zéro de la CAF pour les personnes qui agrandissent leur logement dans un but professionnel, comme les assistantes maternelles par exemple.

Si aménager un grenier vous permettra de gagner des mètres de carrés pour profiter d’un espace de vie plus agréable, vous apportez de la plus-value à votre maison. Ce que vous investissez maintenant dans les travaux, vous le récupérez lors de la vente de votre bien.