Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

L’État propose désormais des mesures pour réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et encourager les propriétaires à effectuer des rénovations. En effet, ces mesures concernent essentiellement le secteur du bâtiment résidentiel. La maison écologique fait partie des concepts adoptés. Il s’agit d’un habitat dont l’impact environnemental est réduit. Comment avoir une maison écologique ? Quelles sont les aides disponibles ? Découvrez tous les détails à travers cet article.

Évaluez l’impact énergétique de votre maison

Une maison écologique associe le respect de l’environnement, la performance énergétique et la santé des occupants. Elle permet de réduire l’impact environnemental d’une habitation grâce à l’utilisation de matériaux non polluants, naturels et recyclables. Ce type de logement donne également la possibilité de faire des économies de chauffage et d’électricité par l’utilisation d’équipements fonctionnant avec des énergies renouvelables. Une maison écologique offre également une grande qualité de l’air intérieur en utilisant des matériaux non toxiques associés à un système de ventilation efficace.

Pour déterminer le niveau de performance énergétique de la maison et connaître ses points forts et ses points faibles, il est nécessaire de demander un audit énergétique. Ce type d’audit est une opération que seul un technicien professionnel peut réaliser. Ce dernier ne s’occupe pas uniquement de l’étude de l’état des lieux. Il peut aussi vous proposer des solutions conformes à vos contraintes budgétaires. Il peut également vous informer sur les aides financières disponibles selon les travaux à réaliser.

Optez pour la rénovation énergétique de votre logement

Les entreprises telles que BAT Energie peuvent vous aider dans votre démarche de rénovation énergétique. Sachez que cette dernière prend généralement en compte quatre travaux.

Révisez la ventilation

En raison des travaux de rénovation, l’air extérieur a du mal à s’introduire dans votre maison. À cet effet, il est nécessaire de procéder à une révision de la ventilation. Vous pourrez ainsi améliorer la qualité de l’air ambiant dans votre maison. Vous pouvez économiser de l’énergie en réduisant la pollution de l’air dans votre maison.

Par ailleurs, un air vicié est souvent humide, ce qui le rend difficile à chauffer. Un surplus d’humidité peut également causer la formation de moisissures et de champignons. Ces derniers risquent non seulement d’endommager votre maison, mais peuvent aussi causer des gênes respiratoires, surtout si vous êtes asthmatique. Afin d’éviter cela, il est nécessaire d’installer une VMC. Il en existe deux types :

  • la VMC simple flux : elle permet d’envoyer l’air vicié à l’extérieur de votre habitation et d’introduire de l’air neuf grâce à des entrées d’air situées généralement sur les fenêtres,
  • la VMC double flux : elle fonctionne de la même manière que la VMC simple flux. Cependant, elle permet également de préchauffer les flux d’air qui viennent de l’extérieur avant qu’ils ne se dispersent dans votre maison.
A lire également :  Pourquoi utiliser du bambou dans la construction ?

Si vous disposez d’une isolation convenable, la VMC double flux peut vous aider à faire des économies d’énergie considérables.

Adaptez le chauffage de votre maison

Comme vous l’avez probablement remarqué, le chauffage consomme le plus d’énergie dans une maison. Il est donc nécessaire de choisir soigneusement l’appareil thermique à utiliser pour économiser de l’énergie. Pour cela, optez pour un dispositif peu énergivore et performant, ainsi que des équipements qui fonctionnent avec des énergies renouvelables. En l’occurrence, les meilleurs choix restent le chauffage au bois, le chauffage solaire et les pompes à chaleur géothermiques ou aérothermiques. N’hésitez pas à opter pour un appareil de production d’eau chaude sanitaire écologique, un chauffe-eau thermodynamique ou un chauffe-eau solaire.

chauffage, maison écologique, rénovations

Améliorez l’isolation

À l’évidence, les parois mal isolées filtrent mal la chaleur, le froid, le vent et l’humidité. Tous ces éléments s’invitent alors dans votre maison et vous incitent à utiliser le chauffage ou la climatisation plus souvent qu’il ne le faut. Une maison froide et humide, en raison d’une mauvaise étanchéité, peut avoir des conséquences sur votre santé. L’amélioration de l’isolation s’avère alors primordiale. D’ailleurs, cette démarche permet de faire des économies considérables sur vos factures énergétiques.

Vous pouvez opter pour une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Il existe également des isolants naturels, synthétiques ou minéraux. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel pour connaître la solution la plus efficace et la plus rentable.

Changez les anciennes menuiseries

En général, ce sont les premiers travaux entamés par les particuliers, même si seule une infime partie de la chaleur s’échappe par les fenêtres. Malgré tout, il est nécessaire de bien choisir vos vitrages, qui peuvent être doubles ou triples selon votre maison. Vous profiterez ainsi des rayons du soleil et éviterez les dépenses inutiles.

A lire également :  Isolant thermique mince : comment le choisir ?

Remplacez vos équipements électriques

Dans la mesure du possible, débarrassez-vous des vieux appareils électroménagers trop énergivores. Équipez-vous d’appareils plus performants et dotés d’une meilleure étiquette énergétique proposés désormais sur le marché. Si vous désirez avoir une maison écologique, il est également préférable d’utiliser des lampes basse consommation. Vous pouvez d’ailleurs découvrir les avantages de lampes LED en vous renseignant sur Internet. N’oubliez pas que l’éclairage peut s’avérer particulièrement énergivore, surtout si votre maison ne permet pas de profiter de la lumière du soleil durant la journée.

Tournez-vous vers les matériaux de construction naturels

Pour bénéficier d’une maison écologique, la meilleure option reste d’utiliser des matériaux naturels ou qui ont peu d’impact sur l’environnement. Ce sont notamment le bois, la paille, la pierre, etc. On peut également citer les isolants biosourcés issus de matières premières végétales ou animales renouvelables. Pour la finition, n’hésitez pas à utiliser de la peinture ou des enduits naturels afin de garder une meilleure qualité de l’air intérieur.

rénovation énergétique, isolants

Produisez vous-même de l’énergie

L’autoproduction d’énergie est de plus en plus recommandée de nos jours. En effet, il existe désormais des solutions de production d’électricité qui conviennent aux particuliers. Vous pouvez opter pour un petit éolien, des panneaux photovoltaïques ou une chaudière à cogénération. Votre habitation pourra ainsi produire davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. Par ailleurs, sachez que vous pouvez revendre l’excédent de production à EDF. Cela peut constituer une source de revenus supplémentaire.

N’hésitez pas à investir dans du mobilier écologique

Une maison écologique est une habitation qui garantit un environnement sain à ses occupants. Cependant, les meubles et les accessoires de décoration sont souvent des sources de pollution considérables. Pensez donc à vous tourner vers une décoration plus écologique. Pour cela, investissez dans des meubles fabriqués à partir de matières recyclables et qui ne contiennent pas de produits chimiques.

A lire également :  Quels sont les grands atouts de l'isolant thermo-réflecteur ?

Bénéficiez des aides financières pour vos travaux de rénovation

L’État, les collectivités et les régions proposent des aides pour financer une partie des travaux nécessaires à la réalisation d’une maison écologique. Ce sont notamment :

  • les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie),
  • les aides proposées par l’Anah (Agence nationale de l’habitat),
  • le crédit d’impôt,
  • l’éco-prêt à taux zéro.

Notez cependant que ces aides sont soumises à plusieurs conditions. Il est par exemple obligatoire de faire réaliser ses travaux par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Vous ne devez pas non plus dépasser un certain plafond de revenus. Enfin, les aides sont réservées aux résidences principales.

Une maison écologique est une construction qui respecte l’environnement grâce à l’utilisation de matériaux non polluants. Avant de commencer les travaux nécessaires, il est indispensable de procéder à un audit énergétique. La rénovation énergétique constitue une démarche qui peut vous aider à bénéficier de ce type de maison. Elle consiste à réaliser des travaux de ventilation, de chauffage, d’isolation et de menuiserie. Vous pouvez également choisir de meilleurs équipements électriques et utiliser des matériaux de construction respectueux de l’environnement pour avoir une maison écologique. Il est aussi possible de produire de l’énergie vous-même et d’investir dans du mobilier non polluant. Enfin, notez que des aides financières vous permettent de financer une partie ces travaux.

Catégories : Habitat écologique