Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Si vous êtes intéressé par la construction d’une maison neuve, le terme de maison passive ne vous est probablement pas inconnu.

De plus en plus de ménages français se laissent séduire par les nombreux avantages de ce type de maison écologique. Mais en pratique, quels sont les critères de construction pour obtenir le label de maison passive et quels sont les avantages pour ses occupants ?

Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur les constructions passives dans cet article.

La maison passive : définition

Une maison passive est un logement qui jouit d’une excellente isolation et étanchéité à l’air, au point que l’énergie solaire ainsi que les sources de chaleur internes à l’habitation (habitants et équipement) suffisent à conserver un niveau de confort optimal sans devoir utiliser des méthodes de chauffage classiques.

Du fait qu’il s’agit d’un type de constructions assez récent et peu représenté sur le marché immobilier français, il n’existe pas de véritable critère ou de réglementation permettant de déterminer si une maison est passive ou non, ni même par la RT 2012.

Cependant, la labellisation d’une maison passive est devenue possible via l’institut Passivhaus qui va effectuer une vérification du bâtiment afin de s’assurer qu’il réponde aux critères standards de la construction passive.

A lire également :  Combien coûte l'extension d'une maison ?

Quels sont les critères essentiels pour une maison passive ?

Afin d’obtenir le label, la conception et la construction de la maison doivent répondre à plusieurs critères. L’objectif principal est d’avoir une maison écologique, bien isolée et qui utilise des énergies propres.

Réduction de la consommation énergétique

Théoriquement, un bâtiment passif devrait réduire la consommation de chauffage de 90 % chaque année par rapport à un bâtiment classique.

Pour obtenir le label de construction passive, votre bâtiment ne peut pas avoir un besoin de chauffage supérieur à 15 kWh d’énergie utile par mètre carré sur une année. Pour un logement d’une surface de 200 m2, cela représente donc un maximum de 3000 kWh sur une année.

Le meilleur moyen pour réduire la consommation énergétique est d’utiliser des matériaux isolants au niveau de la toiture, des façades et des sols du logement.

Limitation des énergies primaires

L’utilisation d’énergie primaire ne peut pas dépasser 120 kWh par mètre carré sur une année et la consommation d’énergie renouvelable doit se limiter à 60 kWh par mètre carré sur un an.

Ces limitations de consommation sont valables pour tous les usages au sein de l’habitation (chauffage, télévision, électroménager, etc.).

L’utilisation d’énergies renouvelables est bien entendu plus répandu dans les logements passifs.

L’absence de fuite d’air

L’étanchéité à l’air est un des critères évalués pour obtenir le label. Le test permettant d’évaluer l’étanchéité à l’air va en réalité vérifier s’il y a des ponts thermiques dans le bâtiment, car ceux-ci entraînent des pertes thermiques assez importantes.

Limitation de la surchauffe

Ce critère déterminant est uniquement d’application en France et définit qu’un maximum de 10 % des jours de l’année peuvent avoir des pics de température supérieurs à 25°. Il s’agit d’un critère qui permet d’assurer le confort des habitants de la maison.

A lire également :  Construire un mur à partir de zéro : comment faire ?

Quels matériaux peut-on utiliser pour construire une maison passive ?

Il n’existe pas de technique ou de matériaux de construction imposés. Vous pouvez bâtir votre maison avec une structure métallique, une ossature bois ou même en béton.

Certains éléments sont communs dans tous les bâtiments passifs, comme notamment : la présence d’une ventilation double flux, du triple vitrage, un système de récupération d’eau de pluie, des panneaux solaires, une éolienne domestique, un puits canadien, etc.

Quels sont les avantages d’une maison passive ?

La construction d’une maison passive se révèle souvent plus coûteuse que la construction d’une maison traditionnelle. Cependant, les avantages qu’offre ce type de logement sont nombreux :

  • basse consommation d’énergie,
  • température homogène dans l’ensemble du logement,
  • construction éco-responsable,
  • meilleur confort pour les occupants avec de la fraîcheur en été et de la chaleur en hiver,
  • air dépollué et filtré.
Catégories : Construction