Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Peindre son plafond comme un pro : comment faire ?

comment peindre plafond comme un professionnel

SOMMAIRE

L’arrivée du printemps et des vacances est un moment attendu par beaucoup pour se reposer et se déconnecter de la routine de la journée.

Cependant, c’est aussi un moment que l’on utilise pour effectuer des tâches à la maison que l’on n’a pas pu faire le reste de l’année. L’une de ces tâches est de peindre la maison, je vais donc vous donner quelques conseils pour peindre le plafond et obtenir un résultat professionnel.

En principe, peindre les murs et les plafonds d’une maison n’est pas trop compliqué, mais il faut suivre une série de recommandations pour obtenir un bon résultat et se salir le moins possible. Si nous voulons peindre une pièce complète, il est toujours conseillé de commencer par peindre le plafond, en suivant ces étapes :

Matériel pour peindre un plafond

Pour peindre le plafond, nous aurons besoin :

Rouleau à peinture

La longueur des poils du rouleau dépendra de la rugosité de la surface, c’est-à-dire que si le plafond que nous allons peindre est gotelé, nous aurons besoin d’un rouleau en laine avec les poils les plus longs possibles, tandis que si le plafond est lisse, un rouleau à poils courts sera préférable.

En revanche, les rouleaux en laine à poils longs sont plus adaptés aux peintures vinyliques ou acryliques et les rouleaux à poils courts aux peintures plastiques ou à l’eau.

Enfin, si le rouleau est neuf, retirez les poils détachés en enroulant du ruban adhésif de masquage autour du rouleau, puis en le retirant.

S’il est neuf ou peu utilisé, il n’est pas pratique de le mettre directement dans le seau car il absorbera trop de peinture, mieux vaut le peindre préalablement avec un pinceau et l’introduire ensuite dans le seau.

Brosse

Il est préférable d’utiliser un pinceau rond pour peindre les coins et les bords que le rouleau ne peut atteindre.

Perche d’extension

Il existe des bâtons auxquels on peut enrouler le rouleau pour pouvoir atteindre le plafond et pouvoir faire les passes de manière confortable, rapide et sans trop d’effort.

La peinture

La peinture doit être de bonne qualité, de cette façon nous éviterons de faire plus de passes que nécessaire et obtiendrons un bon résultat. Il existe également sur le marché des peintures anti-gouttes qui sont particulièrement utiles lorsque l’on va peindre le plafond.

Un seau et un plateau pour peindre

Le seau doit être suffisamment grand pour enlever la peinture correctement. En outre, nous aurons besoin d’un plateau dans lequel nous pourrons humidifier le pinceau lorsque nous peindrons le périmètre du plafond.

Protections

Du ruban adhésif pour peintre, du plastique, du carton, du papier journal, un bouchon, des lunettes de protection… tout ce qu’il faut pour protéger les meubles et les sols et aussi pour ne pas se retrouver avec plus de peinture que nécessaire.

Etapes pour peindre son plafond comme un pro

Préparez la pièce

Cette première étape est essentielle car plus nous investissons de temps à préparer la pièce, moins il faudra de temps pour la peindre. Pour ce faire, nous allons retirer les meubles les moins lourds et les rideaux, les lampes, etc.

Nous couvrirons les meubles encombrants avec du plastique ou des tissus que nous n’utilisons plus. Nous placerons également du ruban adhésif de peintre là où c’est nécessaire et couvrirons le sol avec du carton ou du papier journal pour éviter qu’il ne soit taché (il n’est pas conseillé d’utiliser du plastique pour le sol car il peut se casser et ne pas le protéger correctement).

Nettoyer et réparer les dommages

Avant d’appliquer la peinture, nous réparons les fissures et les défauts que peut présenter le plafond avec du mastic. Ensuite, nous poncerons la surface et la nettoierons avec un chiffon humide, en insistant sur les zones où il peut y avoir des taches. S’il y a de l’humidité, nous la traiterons avec un produit spécifique.

Peignez le périmètre

Avant de commencer à peindre au rouleau, il faut peindre au pinceau tout le périmètre de l’angle entre le plafond et les murs, ainsi que toutes les zones que le rouleau n’atteint pas.

Cette étape est très importante car si on la fait après avoir peint au rouleau, on peut remarquer des marques difficiles à enlever.

Première couche au rouleau

Une fois que nous avons imbibé le rouleau de peinture du seau et que nous l’avons bien égoutté, nous commencerons à peindre des bandes verticales depuis le coin du mur de la porte de la pièce vers la fenêtre, en évitant de revenir sur la surface déjà peinte.

Veillez à ce que les bandes de peinture se chevauchent légèrement pour éviter de laisser des espaces sans peinture, mais faites attention à ne pas laisser de traces visibles.

Il est également très important de faire glisser le rouleau sur la surface et de ne pas appuyer, car cela peut provoquer des éclats sur la peinture qui sont difficiles à réparer.

Deuxième couche au rouleau

Une fois que la première couche est complètement sèche (voir les délais de remise en peinture recommandés par le fabricant), nous appliquerons la deuxième couche en peignant des bandes horizontales, c’est-à-dire dans une direction transversale à la première couche.

De cette façon, la peinture sera répartie uniformément et le risque de laisser des traces sera réduit.

La touche finale

Enfin, avant que la dernière couche ne soit sèche, nous passerons le rouleau sans ajouter de peinture dans le même sens que la première couche.