Nous aspirons tous au type de maison des plus confortables. Qu’elle soit au meilleur prix, durable et écologique. À quoi peut donc ressembler l’habitat de nos rêves ?

La première étape : le choix du terrain

Bien choisir où faire construire sa maison est indispensable. Si vous choisissez un terrain en campagne, cela va coûter plus cher en frais de transport.

Le fait de pouvoir rejoindre le centre-ville à pieds est un avantage considérable. Dans tous les cas, les nouveaux plans de l’urbanisme (PLU) permettent difficilement de s’installer sur des endroits excentrés.

Avant d’engager vos travaux, il est préférable de vérifier le coût des charges et des taxes locales (foncier, taxe d’aménagement, ordures ménagères). Ces chiffres sont à contrôler dans leur évolution au regard de la gestion politique de la commune. En effet, le coût total d’un terrain n’est pas le même d’un endroit géographique à un autre.

Deuxième étape : le choix du constructeur

Il est préférable de faire construire sa maison par un professionnel au travers d’un contrat de construction. Cela permet d’obtenir rapidement la forme de maison que vous souhaitez avec les clés en mains. Afin de trouver le constructeur le plus performant, mieux vaut faire jouer la concurrence et utiliser son réseau. La maison sera achevée dans un délai bien défini et bénéficiera d’une garantie décennale.

Ce qui n’est pas le cas de l’auto-construction. Néanmoins, si vous êtes certain d’en posséder le temps et les compétences nécessaires, n’hésitez-pas. C’est la solution qui permettra d’aboutir au meilleur prix. De plus, il sera possible de concevoir un type de maison plus insolite avec des matériaux moins usuels (paille, chanvre).

Troisième étape : le choix de la maison

La maison bioclimatique

Son architecture est pensée pour s’adapter à son environnement. Elle se veut écologique, agréable et harmonieuse au travers du paysage qui l’entoure. Plus coûteuse à la construction (20 à 30 % plus chère) mais plus rentable dans le temps. Ces habitats consomment 5 fois moins d’énergie que les logements classiques.

La maison modulaire

Entièrement fabriquée en usine sous forme de modules pour maison en bois ou en béton. Les containers sont souvent utilisés pour ce type d’habitat et sont reconnus dans les normes BBC (bâtiment basse consommation).

La construction peut-être réalisée hors d’eau hors et hors d’air sur une base de 20 à 30% moins chère que le coût moyen d’une maison. La partie finale peut plus facilement être personnalisée ou réalisée par soi-même.

La maison en kit

Livrée en pièces détachées directement sur le chantier. Les matériaux sont en bois, métalliques ou traditionnels. Les éléments peuvent être ensuite assemblés en auto-construction. Cette option permet de réduire considérablement les coûts.

La maison traditionnelle

Souvent le meilleur rapport qualité-prix avec une facilité de réalisation. Elle répond aux normes classiques de construction. Les matériaux utilisés sont souvent moins onéreux.

Néanmoins, ils répondent à des objectifs environnementaux moins importants. Le coût énergétique sera donc plus élevé que par rapport à des maisons conçues avec des matériaux plus écologiques.

La maison contemporaine

En rupture avec les structures classiques, elle reflète davantage une personnalité et un style, plus qu’un environnement. L’habitat est conçu bien souvent avec des exigences de matériaux nobles et durables. On y retrouve souvent le toit-terrasse, plus coûteux qu’un toit traditionnel.

Cependant, l’intégration d’une dimension écologique pourra permettre d’amortir le prix de la maison dans le temps. Par exemple, les toitures végétalisées sont simples à entretenir.

Construction de maison pas chère : devis gratuit

Catégories : Construction