Devis
Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Les toilettes sèches, également appelées toilettes sèches écologiques, sont une option pour les endroits où il n’y a pas de réseau d’égouts, pas d’eau courante ou pour une maison écologique où l’on veut réduire la consommation d’eau.

Saviez-vous que la consommation moyenne d’eau par habitant lors de l’utilisation de la chasse d’eau est d’environ 10 800 litres par an ? Si vous avez des toilettes à l’ancienne, cette consommation est encore plus élevée. C’est pourquoi il est important de choisir un type de toilettes efficace ou de décider d’installer des toilettes sèches, une option plus respectueuse de l’environnement.

Qu’est-ce qu’une toilette sèche ?

Les toilettes sèches sont des toilettes qui n’ont pas besoin d’eau. Ce type de toilettes n’a pas besoin d’être raccordé à un système d’égouts, il est donc parfait pour être installé n’importe où, que ce soit des toilettes pour invités, des toilettes auxiliaires dans une maison de campagne ou n’importe où ailleurs.

Pourquoi dit-on que les toilettes sèches sont écologiques ?

  • La toilette sèche utilise les déchets comme engrais.
  • Elle n’utilise pas d’eau.
  • Elle n’utilise pas d’électricité.
  • Elle ne pollue pas l’eau.
  • Elle ne pollue pas le sol.

Comment fonctionnent les toilettes sèches ?

Le fonctionnement des toilettes sèches est simple. En fait, ces toilettes ressemblent à des toilettes classiques, bien qu’elles soient généralement un peu plus volumineuses et dépourvues de réservoir de chasse.

Sous les toilettes sèches se trouvent généralement deux conteneurs dans lesquels les déchets tombent, sans que ceux-ci soient visibles. Les réservoirs doivent être parfaitement étanches, isolés et imperméabilisés pour éviter les mauvaises odeurs dans les toilettes et les fuites éventuelles.

A lire également :  Que faut-il savoir sur le chantier participatif ?

Dans les cuves sous le bain sec, les déchets sont stockés et séchés pour leur décomposition et leur transformation en compost écologique (l’utilisation de ce type d’engrais pour les légumes n’est pas recommandée). Un réservoir est d’abord rempli, puis l’autre, de sorte que la capacité est généralement suffisante pour une longue période de temps. La seule chose que vous devez calculer est la fréquence, plus ou moins élevée, à laquelle vous devez les vider et sortir le compost.

Il existe aujourd’hui deux types de toilettes sèches sur le marché :

Toilettes sèches par déshydratation

Comme son nom l’indique, la toilette sèche à déshydratation consiste à déshydrater les déchets qui tombent dans les conteneurs. Le réservoir est doté d’un matériau de séchage (cendres, terre, chaux…) qui absorbe l’humidité des déchets, ce qui est facilité par le système de ventilation et de chauffage existant, qui accélère le processus.

Pour accélérer le processus, les toilettes sèches peuvent être équipées d’un système qui sépare l’urine des déchets solides.

Toilette à compostage sec

Les toilettes à compostage sec se trouvent le plus souvent dans les maisons de campagne ou les fermes où le compost produit est utilisé comme engrais pour le sol.

La structure de cette toilette est la même que la précédente, mais au lieu d’utiliser un matériau séchant, elle utilise des matières organiques qui aideront à créer un compost beaucoup plus riche (déchets de fruits et légumes, sciure de bois, paille ou tourbe).

Ce mélange génère des micro-organismes qui transforment les déchets en compost. Pour ce processus, il est nécessaire de prendre en compte certains paramètres de température, d’humidité et de ventilation.

A lire également :  Micro maison : pourquoi craque-t-on pour cette nouvelle tendance ?

Avantages et inconvénients d’un système de toilettes sèches

Maintenant que nous connaissons les types de toilettes sèches et leur fonctionnement, il est intéressant de connaître les avantages et les inconvénients de ce système écologique de toilettes sèches afin de savoir s’il est adapté à nos besoins.

Avantages des toilettes sèches

  • Installation facile
  • Économies d’eau et d’électricité
  • Elles ne polluent pas
  • Elles sont bon marché
  • Elles ne produisent pas de mauvaises odeurs s’ils sont bien construits.
  • Les toilettes sèches n’ont pas besoin d’être canalisés
  • Peut être placé n’importe où
  • Elles permettent un assainissement hygiénique pour les populations à faibles revenus.

Inconvénients des toilettes sèches

  • Difficile à maintenir dans un environnement urbain
  • Nécessité d’une ventilation intégrée pour éviter les odeurs dans la salle de bains
  • La toilette sèche a besoin d’une certaine hauteur pour placer les deux réservoirs en dessous.
  • Les réservoirs doivent être vidés de temps en temps

Les toilettes sèches ne sont pas nouvelles, elles sont populaires en Suède depuis plus de 50 ans dans les résidences secondaires.

Aujourd’hui, dans de nombreux pays du monde où l’eau est un véritable problème, les toilettes sèches constituent une excellente alternative. Les architectes soucieux de l’environnement utilisent de plus en plus les toilettes sèches grâce à l’essor de la bio-construction.

Categories: Habitat écologique